Haropa met le cap sur l’Afrique de l’Ouest


En 2013, les ports de l’axe Seine ont effectué leurs premières missions commerciales en Afrique de l’Ouest sous la bannière commune d’Haropa, à la rencontre des acteurs économiques et institutionnels. Objectif : proposer la nouvelle marque pour renforcer les liens sur des marchés qui affichent une croissance moyenne annuelle de 6 %.


Un objectif : être présents sur le terrain. En avril à Pointe-Noire au Congo, puis en octobre à Douala au Cameroun et à Abidjan en Côte d’Ivoire : les représentants des ports de l’axe Seine alignent les tournées commerciales en Afrique de l’Ouest sous leur nouvelle bannière Haropa. L’objectif des délégations est de présenter auprès d’acteurs économiques et institutionnels locaux la nouvelle organisation du GIE mis en place en 2012, les infrastructures et les services offerts pour accompagner le développement de la côte occidentale d’Afrique (COA). Car le marché est séduisant, avec "une croissance du PIB de 4 à 15 % suivant les pays, selon Patrick Bret, responsable de la division Nord-Sud d’Haropa. Nous devons être présents sur ces pays émergents".

"Ananas, mangue, café, cacao et poisson de Mauritanie"


"Connectez l’Afrique à l’Europe avec Haropa : la solution logistique", tel est le message porté par Philippe Deiss, vice-président d’Haropa et directeur général du Grand Port maritime de Rouen, Philippe Dehays, président de l’Union portuaire rouennaise, et Hervé Cornède, directeur commercial et marketing. Le groupement portuaire a créé en 2012 la cellule Nord-Sud et lancé des missions commerciales pour "effectuer un travail de terrain", explique Hervé Cornède.
Accompagnés de responsables d’armements maritimes et commissionnaires de transports ainsi que de la société Soget qui développe les "Cargo Community Systems", en particulier AP +, les intervenants ont présenté l’éventail d’offres de transport de marchandises : conteneurisées, conventionnelles, roulantes, sous température dirigée et de colis lourds. Car les types de tonnage et produits sont variés, allant de la cale de blé au matériel roulant pour l’exploitation minière et pétrolière via l’ananas, la mangue, le café et le cacao ou le poisson de Mauritanie…

490 ports connectés

Haropa échange déjà un tonnage total de 7,4 millions de tonnes avec la COA, s’affichant comme le premier port français pour le groupage conteneurisé sur la COA, "avec près de 490 ports connectés, près de 20 compagnies maritimes et 2 départs/arrivées par jour, rappelle Patrick Bret. Nous sommes aussi le premier port français pour la desserte des pays enclavés de la COA, avec près de 20 capitales et villes intérieures desservies". Reste donc à renforcer ces offres en présentant Haropa comme le meilleur hub logistique entre l’Asie et l’Europe.
Les interventions ont été suivies de rendez-vous B to B avec les principaux chargeurs des ports ainsi qu’avec les sociétés et autorités françaises de la place. Ces tournées ont eu du succès, assure Patrick Bret, "avec une assistance fournie, d’environ 200 opérateurs économiques africains à chaque réunion et un suivi presse important". Depuis, "des transitaires et commissionnaires de transports nous consultent pour de nouvelles politiques de partenariats et des professionnels africains sont venus visiter nos terminaux portuaires". Prochaines missions : au Sénégal et au Mali, en mars 2014.

Natalie Castetz

Jeudi 19 Décembre 2013



Lu 171 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 19 Décembre 2013 - 16:54 Navitrans poursuit sa conquête de l'Afrique


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse