Haropa mise sur l’export pour sa croissance


Un réseau de dix agents implantés dans le monde entier sous la bannière commune Haropa, des tournées commerciales et des conférences : les ports de l’axe Seine ambitionnent de devenir des acteurs majeurs du commerce extérieur notamment en Chine, Inde, Afrique.


© GPMH
© GPMH
Ce 30 septembre à Paris, les directeurs des trois Grands Ports maritimes de l’axe Seine -Le Havre, Rouen, Paris-, parlent d’une même voix : « L’exportation fait l’objet d’une mobilisation nationale ; la baisse de l’euro qui se poursuit, à hauteur de 7 % depuis le début de l’année par rapport au dollar permet de gagner en compétitivité ; la compagnie allemande Hamburg Süd a baptisé au Havre le plus grand porte-conteneurs reefer du monde», énumère Alexis Rouque, directeur du Grand Port maritime de Paris. Autant d'arguments avancés pour que l’export soit considéré comme le fer de lance de la croissance des ports. Enfin, près de 50 % du commerce extérieur en tonnage et 20 % en valeur ont été acheminés en 2013 par un port maritime français.
 
Gagner quatre jours de transit-time

Le contexte est posé. Lors de cette conférence de presse qui a donc été centrée sur l’export, Hervé Martel, directeur du Grand Port maritime du Havre (GPMH) et président d’Haropa, n’a de cesse de rappeler les atouts de l'axe Seine. Haropa réalise, avec 32,4 millions de tonnes à l’export, 31 % des exportations des ports français. A l'appui, les capacités nautiques, la dématérialisation des procédures douanières, les 200.000 m2 de surfaces d’entrepôts sous protocoles de réservation, le renforcement des dessertes (notamment dix dessertes hebdomadaires pour la Chine, 90 offres commerciales sur treize ports en Inde). Enfin, le transit time, court : « Passer par Le Havre vers la Chine ou l’Inde, fait gagner jusqu’à quatre jours par rapport à Anvers ou Rotterdam », assure Hervé Martel.

"L’Asie : 55 % des exportations de conteneurs"


Les filières en pointe de l’exportation ont été alignées par Philippe Deiss, directeur du Grand Port maritime de Rouen. Le transport des vins et spiritueux  en conteneur a connu une progression de 200 % entre 2008 et 2013 transitant par Le Havre, « le premier port au monde » pour cette filière. 1 milliard de bouteilles ont été exportées via Haropa en 2014, à destination des États-Unis, de la Chine,  du Japon, de Singapour du Canada.
Autre trafic en croissance, le reefer, qui a connu une croissance de 25 % entre 2012 et 2013 avec 160.000 EVP dont 60 % à l’exportation. 1,3 million de tonnes ont été exportées en 2013 via Haropa, soit une croissance de 29 % par rapport à 2012. Les produits concernés sont d’abord des produits laitiers (31 %), suivis des viandes (24 %), boissons (19 %), plats cuisinés (5 %)… 

À l’appui de cette croissance, l’implantation au Havre en 2014 du laboratoire LICAAL, spécialisé dans le conseil et les analyses microbiologiques et physicochimiques.
Enfin, troisième filière en croissance, le bois : 750.000 tonnes de bois ont été manutentionnées sur les ports d’Haropa dont près de 435.000 tonnes conteneurisées, essentiellement destinées à la Chine. Et Haropa met en avant son statut de premier port européen pour l’exportation des céréales, avec 7,43 millions de tonnes exportées lors de la campagne 2013-2014, à destination principalement de l’Algérie, Maroc, Arabie saoudite, Cuba et Sénégal.  Et la campagne 2014-2015 affiche une croissance de 86 % pour l’orge, soit 300.000 tonnes chargées sur les deux premiers mois de la campagne d’été, destination Chine pour l’orge de brasserie et le Maghreb pour la nourriture animale. Rencontres avec les exportateurs et logisticiens locaux, participations aux salons, associations, actions spécifiques, jumelages…  L’export est bien la carte à jouer pour Haropa, pour doper un trafic qui, à fin août, affichait une baisse de 2 % de ses trafics cumulés, à 59 millions de tonnes.


Natalie Castetz

Jeudi 2 Octobre 2014



Lu 140 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 3 Octobre 2014 - 15:37 Le port du Havre attend l’éolien offshore


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse