Haropa renforce ses hubs logistiques


Depuis dix-huit mois, Haropa a enregistré plus de quinze implantations logistiques. Un mouvement qui pourrait se poursuivre, l’ensemble portuaire affichant 300 hectares de réserves foncières disponibles.


Hervé Cornède, directeur commercial et marketing de Haropa © Éric Houri
Hervé Cornède, directeur commercial et marketing de Haropa © Éric Houri
Depuis l’été 2011, c’est en nombre que des logisticiens jouent la carte de l’axe Seine. SDV, FedEx, Danone Baby Nutrition, SD’Log, Dachser, Capgel, Nichirei, Daher, Slaur Sardet, Prologis, ColisPoste, MSC ont ainsi récemment investi au Havre. "La situation géographique nous rend ici incontournables et compétitifs sur le plan des délais d’acheminements : nous gagnons trois à cinq jours de transit-time par rapport à Anvers", explique François Beaudouin, directeur de l’agence locale Panalpina-France qui exploite depuis cet été au Havre un site de 7.800 m2. À l’automne, l’activité export du transporteur logisticien - qui chargeait auparavant au départ d’Anvers - a rejoint le site normand récemment devenu plate-forme de groupage exclusive.

110.000 m2 d’entrepôts disponibles

Ces implantations pourraient se multiplier. Haropa affiche en effet 300 hectares et 110.000 m2 d’entrepôts disponibles pour l’accueil d’activités logistiques. Au Havre, les parcs du pont de Normandie, du Hode et de Port 2000 disposent à eux seuls de 113 hectares de réserves foncières et de 105.000 m2 d’entrepôts livrables à court ou moyen terme. De Honfleur à Rouen, le Grand Port maritime du Rouen (GPMR) propose quant à lui 180 hectares de terrains libres. Un atout face à la saturation des capacités foncières des ports concurrents du Nord, notamment à Anvers.

Coût immobilier concurrentiel

"Les difficultés économiques et le resserrement des tarifs incitent les importateurs et exportateurs à être particulièrement attentifs aux coûts de transport et à chercher des solutions optimales. Les clients souhaitent ainsi placer leur logistique en proximité portuaire, explique Jacques Dumont, directeur du Pôle Paris Nord Normandie chez SDV, présent au Havre sur 37.500 m2 d’entrepôts. Le positionnement du Havre qui reçoit et dessert tous les continents et qui affiche une proximité avec Paris, Lyon, le centre et l’Ouest de la France, est donc naturel, d’autant que le coût immobilier y est concurrentiel par rapport au range Nord". Le commissionnaire de transport et logisticien projette en 2015 d’acquérir 24.000 m2 supplémentaires sur le parc logistique du pont de Normandie, à proximité de la nouvelle plate-forme multimodale.

"Proposer une cartographie du foncier disponible"


Autre signe de bonne santé du secteur logistique en Normandie : la filière exprime localement de réels besoins en personnel. Rappelons qu’en 2010 (derniers chiffres disponibles), la Haute-Normandie comptait 40.700 personnes salariées de la filière.

Haropa veut "alléger les procédures d’implantation"

Dans une économie mondiale en panne de confiance, la cartographie logistique redessine ses contours. "Les acteurs industriels ont tendance à se concentrer sur leur cœur de métier, note Hervé Cornède, directeur commercial et marketing de Haropa. Ils confient la gestion de leur supply chain à des experts, gagnant ainsi en flexibilité et réduisant leurs coûts". Les logisticiens, victimes collatérales de la chute des échanges commerciaux internationaux, semblent tirer profit de cette mutation en cours : "Ils deviennent aujourd’hui en Europe les incontournables acteurs des flux de marchandises", note M. Cornède.
Selon Olivier Ferrand, directeur du développement d’Haropa, convaincre les candidats à l’implantation, c’est "tourner le dos au passé où trop souvent les logisticiens qui frappaient à la porte des ports s’entendaient dire qu’aucun foncier n’était disponible". Aujourd’hui, Haropa se dit en mesure de présenter une offre "foncière et immobilière globale" : "Nous préparons pour l’été une cartographie de l’ensemble du foncier disponible sur les domaines de nos trois ports. En un clic, les logisticiens pourront localiser les terrains nus et bâtis, leurs caractéristiques techniques et administratives, leur prix, etc." Au-delà, Haropa entend aussi jouer les facilitateurs : "Nous mettons tout en œuvre pour alléger les procédures et raccourcir les délais d’implantation, tant en interne qu’en partenariat avec les acteurs étatiques concernés".


Mardi 12 Mars 2013





Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 17 Mars 2013 - 17:06 BP2S : enjeux et défis du shortsea


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse