Haropa signe deux nouveaux partenariats


Dans le cadre somptueux de l'Armada 2013, qui réunit au Grand Port maritime de Rouen, 37 voiliers et 8 bâtiments militaires jusqu'à dimanche 16 juin, le GIE Haropa a signé deux nouveaux accords de partenariat, le premier avec l'aménageur Shema, le second avec le port de Gron.


Haropa au cœur de l'Armada © J.-C. C.
Haropa au cœur de l'Armada © J.-C. C.
Les responsables du GIE Haropa, Alexis Rouque, président (et directeur général de Ports de Paris), Philippe Deiss (directeur général du Grand Port maritime de Rouen) et Hervé Martel (directeur général du Grand Port maritime du Havre) avaient choisi de présenter un premier bilan de l'action du groupement né en janvier 2012 au cœur même de la grande manifestation populaire rouennaise L'Armada 2013.
"Depuis dix-nuit mois, Haropa impose sa marque, souligne Philippe Deiss. Nous sommes positionnés comme le premier ensemble portuaire français et le cinquième européen avec 120 millions de tonnes de trafic maritime et fluvial". Depuis début 2013, plusieurs bonnes nouvelles sont venues conforter la démarche, comme l'annonce du retour avec ses propres navires de l'armement Evergreen au Havre, le développement des liaisons feeders de MSC au Havre également, le développement de la logistique fluviale à Paris ou le confortement des liaisons Afrique au départ de Rouen (avec les escales hebdomadaires du service Nigeria Express de Delmas, le développement de Safmarine, etc.).

La Shema et le port de Gron

Après avoir passé un partenariat en avril avec Nogent-sur-Seine, Haropa a signé deux nouveaux accords à l'occasion de cette réunion. Le premier est passé avec la Shema, une société d'économie mixte basée en Basse-Normandie et spécialisée dans l'aménagement, la construction et le développement économique. "Nous travaillons sur l'arrière des ports", explique M. Kendirgi, de la Shema (en particulier sur le parc d'activités Calvados-Honfleur). Concernant l'accord avec le port de Gron, il s'inscrit naturellement dans le droit fil des relations établies entre Gron et le port du Havre. Ce partenariat vise à faciliter les opérations d'import-export de la région de Sens et plus largement de l'Yonne et de la Bourgogne en s'appuyant sur le réseau Haropa. Des trafics réguliers exports sont déjà en place. "Nous recherchons des flux retour conséquents et nous comptons sur notre partenariat avec le GIE Haropa dans cette démarche", souligne Alain Perez, président de la CCI de l'Yonne.

"Haropa-2030 : une vision à un horizon plus lointain"


Enfin, Alexis Rouque a souligné que le GIE avait engagé une réflexion à plus long terme baptisée Haropa-2030. "Nous avons besoin de nous donner une vision à un horizon plus lointain. Nous avons lancé cette démarche début 2013". Un premier point est attendu à la fin de l'été.


Les ports rebondissent malgré la crise

Les ports du Havre, de Rouen et de Paris ont annoncé lundi 10 juin une nette hausse d'activité au premier semestre, après une forte baisse en 2012 due à la crise économique, grâce notamment au GIE. "Les indicateurs sont au vert malgré un contexte général maussade, avec une hausse de 6 % des trafics depuis le 1er janvier quand la concurrence oscille entre - 1 et + 1 %", a déclaré Philippe Deiss. Cette hausse est marquée notamment par une forte croissance du trafic céréales et conteneurs, mais aussi par une reprise de l'activité pétrolière après une année 2012 marquée notamment par la cessation d'activité de la raffinerie Petroplus et des arrêts techniques chez Total et Exxon. En 2012, les trois ports avaient subi un recul de 8 % de leur activité, à 120 millions de tonnes. Mais aujourd'hui, "une dynamique s'est installée sur l'ensemble des marchés et la confiance est retrouvée, en partie grâce aux synergies mises en place au sein d'Haropa", a déclaré Hervé Martel. Le GIE accueille quelque 50 armateurs et touche 500 ports dans le monde. Haropa, qui dispose d'une centaine de salariés mis à disposition par ses ports membres, revendique au total "près de 200.000 emplois directs et indirects induits par l'activité portuaire".

Jean-Claude CORNIER

Mardi 11 Juin 2013



Lu 329 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 11:24 Le multimodal et le GNL récompensés par BP2S


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse