Hausse de la consommation de charbon d'ici 2016


La consommation de charbon dans le monde devrait continuer à croître fortement d'ici 2016 mais de manière plus modérée que lors de la dernière décennie, tirée toujours par la Chine, affirme l'Agence internationale de l'énergie (AIE) dans un rapport spécifique publié mardi.


Hausse de la consommation de charbon d'ici 2016
La demande en charbon va augmenter d'environ 18 %, passant de 5.225 millions de tonnes équivalent carbone (Mtce) en 2010 à 6.184 Mtce en 2016, grâce à la consommation de la Chine (+ 24 % à 3.123 Mtce) et de l'Inde (+ 40,5 % à 610 Mtce). La consommation avait davantage augmenté lors de la dernière décennie, grimpant de 70 %, de 3.700 Mtce en 2000 à 6,3 milliards de tonnes en 2010, ce qui avait conduit à une hausse sans précédent des prix en 2007 et 2008.

Fléchissement dans l'OCDE

Dans les pays de l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE), la consommation sera au contraire léthargique d'ici 2016 (+ 0,9 %), avec une demande américaine qui devrait fléchir de 1,5 % entre 2010 et 2016, sans revenir au niveau de 2007. La demande des États-Unis, plus gros consommateur de charbon depuis un siècle, a atteint un sommet en 2007 et diminue depuis en raison de l'utilisation croissante d'autres sources d'énergie, telles que le gaz naturel, et de nouvelles lois en faveur de l'environnement.
L'AIE attire l'attention sur l'énorme appétit de la Chine, qui pourrait modifier la vision traditionnelle d'un charbon source d'énergie sûre et bon marché. La Chine représente la moitié de la consommation mondiale de charbon et par conséquent influe sur les prix et les échanges de cette source d'énergie. Pour autant la production chinoise demeure inférieure à la demande intérieure si bien que la Chine importe depuis 2005 des volumes considérables de charbon, souligne l'AIE, qui a élaboré à cet égard deux scénarios.
Si la production chinoise atteint seulement 2.913 Mtce en 2016 et ne peut pas répondre à la demande, les importations devraient doubler pour atteindre 180 Mtce en 2016. La hausse de ces importations seraient compensées par les exportations des États-Unis ou de nouveaux producteurs comme la Mongolie et le Mozambique. Si la production augmente davantage et atteint 3.054 Mtce en 2016, les importations chinoises baisseraient de 58 % à 39 Mtce, ce qui propulserait l'Inde au premier rang des importateurs, avec des importations qui tripleraient presque à 204 Mtce en 2016.

.

Mercredi 14 Décembre 2011





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse