Hausse du prix du gazole contre Écotaxe : les routiers perdants ?



La hausse du gazole de 4 centimes est composée de deux hausses distinctes © Franck André
La hausse du gazole de 4 centimes est composée de deux hausses distinctes © Franck André
Le gouvernement veut compenser le manque à gagner résultant de l'abandon de l'Écotaxe, par une hausse du gazole pour les transporteurs routiers en 2015. Le secrétaire d'État aux Transports, Alain Vidalies, a annoncé que les poids lourds seraient, comme les automobilistes, touchés par la hausse de 4 centimes du gazole prévue au 1er janvier. "Les transporteurs vont participer à hauteur de 320 millions d'euros" à ces efforts de financement, a le secrétaire d'État.
De leur côté, les fédérations TLF, FNTR, Unostra et CSD – ont précisé qu'elles entendaient consulter "leurs instances sur la question de la levée provisoire de ces exonérations", relevant que "cette piste n'a jamais été présentée comme une décision gouvernementale" et craignant que cette mesure ne dépasse le manque à gagner de l'Écotaxe. Le péage de transit poids lourds aurait dû rapporter 360 millions d'euros à l'Agence de financement des infrastructures de transport de France (AFITF) et 30 millions aux collectivités locales. Selon les premiers calculs de l'OTRE, la recette issue de ces 4 centimes de hausse pourrait être bien supérieure à celle avancée par le gouvernement. La hausse du gazole de 4 centimes pour les poids lourds est en fait composée de deux hausses distinctes, applicables au 1er janvier 2015 pour les automobilistes. D'une part, deux centimes dans le cadre de la taxe carbone, dont les camionneurs devaient être exonérés puisqu'ils devaient déjà s'acquitter de l'écotaxe. Et deux autres centimes dans le cadre de la taxe gazole, annoncée dans le projet de loi de finances (PLF, budget) pour compenser le manque à gagner après l'abaissement du périmètre de l'écotaxe, et donc une diminution des recettes prévues.
Parallèlement, la ministre de l'Écologie, Ségolène Royal, a évoqué la possibilité de remettre en cause le contrat de la société Écomouv, qui était chargée de collecter cette taxe et qui prétend désormais à une indemnisation. "Nous irons sans doute au contentieux pour que les Français ne paient pas cette facture, car le système était absurde", a-t-elle expliqué.
 

AFP

Vendredi 17 Octobre 2014



Lu 275 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse