Huit ports de commerce tunisiens à l'horizon 2020


La Tunisie, dotée pour l'heure de sept ports de commerce, a prévu des schémas prospectifs à l'horizon 2020. Reste à savoir quand les nouvelles installations d'Enfidha seront opérationnelles. La "révolution du jasmin" de 2011 semble avoir fait prendre du retard à ce projet.


© Port de Bizerte
© Port de Bizerte
Située dans la banlieue de Tunis, le port de Radès prévoit de traiter d'ici 2020 un trafic global de 9 millions de tonnes de fret, soit 364.000 conteneurs et 150.000 unités roulantes.
Pour sa part, Bizerte table sur une activité de 8 millions de tonnes de marchandises, dont 5 millions de tonnes d'hydrocarbures et 1 million de tonnes de fer et d'acier. Quant à Sousse, il mise sur 4 millions de tonnes de fret dont 1 million de tonnes de céréales, une filière qui constituera le quart de son activité globale.

"Enfidha sera composé d'un terminal à conteneurs de 3,6 km"


Sfax prévoit de passer de 4,5 millions de tonnes (chiffres 2009) à 5 millions de tonnes en 2020, dont 2 millions de tonnes de céréales et 30.000 conteneurs. Zarzis, de son côté, mise sur un trafic global de 2 millions de tonnes d'ici sept ans et sur 1 million de tonnes de sel mais seulement 400.000 tonnes d'hydrocarbures.
Pour Gabès, les analystes tunisiens estiment que les produits chimiques vont continuer à peser lourd dans l'activité globale du port puisque, sur un trafic global de 5,5 millions de tonnes à cette échéance, cette filière devrait se chiffrer à 3,8 millions de tonnes. Skira devrait voir son trafic plus que doubler puisqu'il devrait atteindre à l'horizon 2020 quelque 15 millions de tonnes.

Enfidha pour concurrencer Tanger-Med

Enfin, si le pays mène à bien le projet d'Enfidha, il sera composé d'un terminal à conteneurs de 3,6 kilomètres, de 198 hectares de terre-pleins, d'un terminal vraquier avec 1,4 kilomètre de linéaire de quai et 35 hectares de terre-pleins. Les portuaires tunisiens prévoient en outre une possibilité d'extension à l'horizon 2030. Reste à savoir quand les nouvelles installations seront opérationnelles. Dans le secteur du conteneur, on attend beaucoup du démarrage d'Enfidha pour découvrir les incidences que ce nouveau port aura sur l'activité de Tanger-Med.

Vincent Calabrèse

Mardi 23 Avril 2013





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 24 Avril 2013 - 14:56 Le Maghreb, un partenaire phare pour Marseille


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse