Huit rounds pour traiter d'un démantèlement tarifaire


Les négociations entre l’Algérie et l’Union européenne concernant la révision du démantèlement tarifaire s’acheminent vers la conclusion d’un accord final, après la réponse "définitive" de l’UE attendue dans les prochaines semaines, a indiqué récemment le ministère algérien du Commerce.


© Port de Mostaganem
© Port de Mostaganem
Mustapha Benbada, le ministre algérien du Commerce, estime que huit rounds de négociations ont suffi à l’Algérie et l’Union européenne "pour se comprendre" sur le dossier du démantèlement tarifaire, rapporte le "Maghreb Émergent". Le volet des produits agricoles est réglé, a-t-il indiqué récemment. M. Benbada admet, cependant, que le plus difficile pour l’Algérie dans les négociations était de défendre la liste de produits industriels que le pays veut exclure du démantèlement tarifaire.

"L’industrie algérienne est en voie de restructuration"


L’Algérie avait demandé un sursis pour les industries "naissantes" et "sensibles", a-t-il rappelé, arguant que l’industrie algérienne est en voie de restructuration après le démembrement des années 90. Il s’agit notamment de la sidérurgie, du textile, de l’électronique et des produits de l’industrie de l’automobile. La partie algérienne a proposé le gel, le prolongement et le rétablissement des droits de douane. "Le partenaire européen a accepté le gel et le prolongement. Le rétablissement des droits de douanes, qu’il a jugé excessif n’a été accepté que sous la condition de restreindre la liste des produits concernés", a-t-il expliqué, se refusant à préciser la nature des produits, prétextant la confidentialité des négociations.

Un quasi-accord entre les deux parties

En 2010, rappelle le journal, l’Algérie avait demandé de reporter à 2020 le démantèlement tarifaire prévu dans l’accord d’association signé en 2002 et entré en vigueur en 2005, après avoir relevé un déséquilibre "important" des échanges commerciaux entre les deux parties, a rappelé le ministre, citant les articles 9, 11 et 16 de l’accord d’association qui donnent droit à l’Algérie de demander un sursis. Selon le "Maghreb Émergent", Mustapha Benbada a relevé qu'à l'issue de ce huitième round, les deux parties sont quasiment parvenues à un accord.

Vincent Calabrèse

Mardi 24 Avril 2012


Tags : algérie, tarif, ue



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 25 Avril 2012 - 12:40 Tanger Med multiplie les sources de croissance


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse