Hydroliennes : les industriels déjà sur les rangs


Le lancement par François Hollande du premier appel à projet français pour des parcs pilotes d'hydroliennes a été accueilli avec satisfaction par les industriels de l'énergie, dans les starting-blocks depuis plusieurs mois.


© DCNS
© DCNS
François Hollande a lancé lundi 30 septembre à Cherbourg un appel à projets pour des fermes pilotes d'hydroliennes au large des côtes normandes et finistériennes. Trois ou quatre fermes, comprenant chacune cinq à dix machines, seront implantées sur deux sites : le raz Blanchard, au large du Cotentin, et le passage du Fromveur, au large du Finistère. Chacune des fermes, qui utilisent les courants sous-marins pour produire de l'électricité, sera subventionnée par l'État à hauteur de 30 millions d'euros. Cet appel à manifestation d'intérêt a été publié mardi 1er octobre au "Journal officiel".

DCNS, GDF et Siemens

Le groupe de chantiers navals DCNS, qui travaille déjà à un projet pilote avec EDF au large de l'île de Bréhat (Côtes d'Armor), s'est dit prêt à répondre à l'appel d'offres, "puis aux futurs appels d'offres pour des fermes commerciales", espérés aux alentours de 2016. Une autre alliance s'est dessinée lundi 30 septembre : GDF Suez a annoncé un partenariat avec Alstom, qui teste actuellement une machine de 1 mégawatt en Écosse. L'allemand Siemens a lui aussi exprimé sa grande motivation. Le groupe espère que son modèle d'hydrolienne, partiellement immergée, pourra être en lice, la réglementation française ne retenant pour l'instant que les machines immergées. Siemens France a "réaffirmé sa volonté de participer activement au développement de la filière des énergies marines en France".
La France, qui a derrière le Royaume-Uni le meilleur potentiel en matière d'énergies marines, rêve d'une première place mondiale. Le potentiel français en matière d'hydroliennes pourrait atteindre les 3 gigawatts, soit à pleine puissance l'équivalent de deux gros réacteurs nucléaires. La solution d'un tarif de rachat spécifique de l'électricité n'a en revanche pas été retenue pour les parcs pilotes, qui disposeront le tarif standard des énergies marines, soit actuellement 163 euros du mégawattheure (environ trois fois le prix du marché). Ce tarif est insuffisant pour rentabiliser les projets pilotes, nécessitant des subventions supplémentaires. En France, un rapport a suggéré au printemps de lancer un appel d'offres pour des parcs commerciaux de 300 à 500 mégawatts en 2015-2016. Mais les machines en fonctionnement en 2020 devraient avoir une capacité totale encore très réduite, selon les experts.

AFP

Mercredi 2 Octobre 2013



Lu 88 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse