ID Logistics : ambitions affichées pour l’Allemagne, le Benelux et… l’Italie


L’atteinte d’une taille critique dans les principaux pays d’Europe de l’Ouest guide la stratégie de croissances externes d’ID Logistics. Après la péninsule Ibérique via Logiters, dont l’acquisition a été finalisée cet été, le groupe lorgne sur le Benelux, l’Allemagne et l’Italie si opportunité.


Éric Hémar, président d’ID Logistics © Érick Demangeon
Éric Hémar, président d’ID Logistics © Érick Demangeon
Comme la plupart des secteurs économiques, la logistique contractuelle est soumise à des cycles. Après l’essor tous azimuts des canaux de distribution, "l’heure est à la rationalisation et à l’optimisation des supply chain aval dans l’industrie et la distribution européenne", analyse Éric Hémar.

Ces évolutions confiées par le président d’ID Logistics supposent la maîtrise de nombreuses expertises pour les prestataires telles que "la gestion multicanal de la distribution, la logistique urbaine et la mécanisation". Au plan géographique, elles imposent aussi "la recherche d’une taille critique dans des pays cibles. Si nous sommes trop petits dans un pays, nous avons peu de chance de gagner les appels d’offres". Avec le rachat cet été de Logiters déclarant un chiffre d’affaires de 250 millions d’euros et un effectif de 3.300 personnes, ID a atteint cette taille critique en péninsule Ibérique. Cette région génère désormais 27 % de ses revenus contre 44 % pour la France. "Notre objectif est de nous développer dans quelques pays-clés européens dont l’Allemagne et le Benelux. Et si une occasion se présente en Italie, nous ne la louperons pas". Par croissance externe, le rythme de ce développement est dicté par la capacité du logisticien à intégrer des entreprises d’un chiffre d’affaires de l’ordre de 250 millions d’euros. Jusqu’à fin 2016, la priorité déclarée par Éric Hémar est donc l’intégration de Logiters avant d’envisager une nouvelle acquisition dans les pays cités, au mieux, dès l’an prochain.

Biens de consommation, santé-pharma et automotive

En parallèle, ID entend capitaliser sur les nouvelles expertises issues de la reprise de Logiters. À son cœur d’activité historique qu’est le retail, se sont en effet ajoutées des positions solides dans les biens de consommation (FMCG) ainsi que dans les filières santé-pharma et automotive. En péninsule Ibérique, l’entreprise compte des clients leaders dans ces domaines à l’image de P&G, Johnson&Johnson, Colgate Palmolive, GM, Airbus, Renault, Volkswagen ou, encore, Sanofi, Pzifer, Novartis et Allergan. En vue d’un développement commercial futur, "la formation des savoir-faire Logiters à nos responsables pays se déroulera début 2017".

"Si une occasion se présente en Italie, nous ne la louperons pas"


La croissance organique est un autre pilier de la progression du groupe. Au premier semestre, elle s’est élevée à plus de 10 % sur un chiffre d’affaires de 460,9 millions d’euros. D’ici la fin de l’année, elle sera marquée par de nouveaux lancements comme, en France, avec Pierre Fabre, Nespresso et Puma ou, en Russie, avec Baccardi.

Le chiffre d'affaire bondit de 14,7 %

ID Logistics a annoncé mercredi 2 novembre une hausse de 14,7 % de son chiffre d'affaires au troisième trimestre à 273,3 millions d'euros, portée notamment par l'acquisition cet été de son concurrent espagnol Logiters. Le groupe bénéficie toujours d'une croissance à deux chiffres de son activité en France (+ 13,5 % à 148 millions d'euros), "reflet du démarrage de nombreux nouveaux contrats combiné à la bonne dynamique des contrats historiques", a indiqué ID Logistics. À l'international, le chiffre d'affaires plombé depuis le début de l'année par un effet de changes défavorable a bondi de 16,2 % à 125,3 millions d'euros, essentiellement grâce à l'achat de Logiters, consolidé dans les comptes depuis le 1er septembre. À périmètre et changes constant, cette activité a progressé de 2,9 %. Sur neuf mois, l'activité d'ID Logistics affiche une croissance de 7,9 % à 734,2 millions d'euros, tirée par la France (+ 12,4 %) quand l'international reste à la traîne (+ 2,3 %).

Érick Demangeon

Jeudi 3 Novembre 2016



Lu 704 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 15 Novembre 2017 - 11:41 Gefco France modernise sa plateforme de Vénissieux


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse