IMTM : "Smart", la vulnérabilité d'un système


Lors du dernier colloque de l'IMTM portant sur le "smart", universitaires et professionnels de tous bords se sont dits convaincus que la numérisation devient un outil incontournable pour le développement du secteur. Mais certains ont appelé à la méfiance. La cyberattaque Petya, qui n'avait pas encore sévi, leur a rapidement donné raison.


© Vincent Calabrèse
© Vincent Calabrèse
À quelques jours d'une nouvelle cyberattaque qui frappé notamment les terminaux gérés par le groupe Maersk, l'universitaire Nathalie Fabbe-Costes, directrice du Cret-Log, avait mis en garde l'assistance du colloque de l'IMTM sur le "smart", insistant sur "la vulnérabilité du système". Elle souligne avoir vu depuis des années "une chaîne logistique se poser de manière opportuniste". Et d'expliquer : "Nous avons vu passer EDI, internet 2.0, internet 4.0… Tous les dix ans, la même magie s'opère". Mais selon elle, "l'IOT (internet of things, NDLR) ne résout pas tout".
À ses yeux, dans les écosystèmes, on est dans "une logique de standardisation et d'assemblage". Paraphrasant les universitaires et chercheurs au Cret-Log, Laurent Livolsi et Christelle Caman, elle estime que "la logistique est une affaire d'État".

"Il y a des business models à réinventer au plan juridique"


Jaap van den Hoogen, président du directoire de MGI, présente l'entreprise qu'il dirige comme "une start-up trentenaire". Se trouver au colloque de l'IMTM sur le "smart" est une belle occasion pour lui de rappeler que Ci5 et Neptune Port se sont vu décerner le "Gold IT Award" lors du 30e congrès de l'IAPH à Bali en mai. Selon lui, l'avantage que procurent ces systèmes est d'éviter" les doubles saisies". Il juge que les CCS ne sont plus uniquement des outils de traçabilité portuaire. "On a progressé en fluvial. On peut assurer les formalités de dédouanement anticipé à Lyon", rappelle-t-il. Pour sa part, Pascal Reyne, le directeur de CTS, estime également que "la bataille portuaire se joue à terre". Car, à ses yeux, "les besoins n'ont évolué uniquement vers la gestion des terminaux mais également vers le transport terrestre".

"Y a-t-il un pilote dans l'avion ?"

Marc Reverchon, le président fondateur du Cluster Paca Logistique (CPL), élargit le débat du "monde maritime à l'heure du smart" à la logistique. Il juge qu'à l'heure où "le e-commerce connaît un fort développement, le consommateur se trouve au centre du numérique". Selon lui, "l'économie circulaire interpelle la fonction logistique" et "l'économie collaborative met en contact les particuliers". Preuve, selon lui, que le numérique devient réalité dans le maritime, l'armateur danois Maersk et le groupe IBM vont signer un accord avant la fin de l'année. Le PDG de La Méridionale préconise "une étroite collaboration entre le secteur public et les acteurs privés". Évoquant les problèmes de sécurité, il prône la présence d'"un pilote dans l'avion". Il souligne qu'entre le transport et la numérisation, "le flirt n'est pas récent". Il rappelle la création de Protis il y a une trentaine d'années à Marseille, puis l'existence d'AP+. Selon lui, avec Ci5 et Neptune Port, le port de Marseille Fos est entré dans "l'ère du sans papier".
Pour Claire Merlin, la présidente de l'IMTM, "il y a des business models à réinventer au plan juridique". Il existe, à ses yeux, "une pluralité d'acteurs : qui décide, qui agit, qui paie ?" Et d'ajouter : "Le smart nous oblige à nous diriger". Il est "nécessaire de travailler ensemble pour ne pas subir".

Vincent Calabrèse

Jeudi 13 Juillet 2017



Lu 652 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 22 Septembre 2017 - 16:15 MSC s'offre onze porte-conteneurs de 22.000 EVP


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse