Iata : «Les trafics dans un trou d'air»


Le trafic aérien international de passagers a ralenti en novembre et le fret s'est encore enfoncé par rapport à novembre 2010 en raison d'un environnement économique incertain, a indiqué vendredi l'Association internationale du transport aérien (Iata).


© BOEING
© BOEING
"Le trafic de passagers de novembre a augmenté de 4,3 % par rapport à novembre 2010 mais cette progression est à relativiser dans la mesure où novembre 2010 fut un mois particulièrement faible", commente l'Association internationale du transport aérien (Iata), qui représente 240 compagnies aériennes et 84 % du trafic aérien mondial. Selon l'organisation basée à Genève, l'activité aérienne en matière de passagers a décliné de 0,5 % en novembre par rapport à novembre 2010.

«La conjoncture économique reste instable et volatile»

En ce qui concerne le fret, l'association constate qu'il "demeure faible comparé aux niveaux atteints plus tôt cette année". L'activité cargo recule ainsi de 3,1 % sur un an. Elle a progressé toutefois de 1,1 % comparé au mois d'octobre dernier.
À l'international, les taux de remplissage ont poursuivi leur repli, reflétant, selon Iata, les incidences de la crise économique mondiale et la perte de confiance des marchés. Le secteur Asie/Pacifique a assisté à une forte baisse de la demande émanant des clients européens et nord-américains des produits manufacturés asiatiques. En revanche, au Moyen-Orient et en Amérique latine, les compagnies ont réalisé des croissances de plus de 4 %. Quant à l'Afrique, ses transporteurs ont vu leur activité fret diminuer de 1,7 %
Selon Tony Tyler, directeur général de Iata, la morosité du contexte économique a eu des répercussions sur les marchés liés au fret. Depuis janvier, le secteur a connu un recul de 4 %. Selon lui, bien que le secteur du passager ait connu une légère croissance par rapport au début de l'année, «la conjoncture reste instable et volatile».
En novembre, "le taux de remplissage a d'une manière générale chuté fortement passant de 78,5 % en octobre à 76,3 % (en novembre)", ajoute Iata, soulignant la rapidité de la détérioration de la demande des passagers qui rend difficile pour les compagnies d'ajuster leurs capacités.
"Les différences régionales sont marquées. Si le trafic des compagnies d'Amérique du Nord a baissé de 0,8 %, celui des transporteurs du Moyen-Orient a bondi de 10,1 %, suivi de celui des compagnies latino-américaines en hausse de 9 %", note également l'association.

6,9 milliards de dollars de bénéfices en 2011

Le directeur général de Iata estime que le transport aérien peut tirer l'économie mondiale à condition que les gouvernements n'entravent pas ce secteur. "L'aviation peut jouer le rôle de catalyseur pour cette croissance. (...) La résolution pour la nouvelle année de chaque gouvernement devrait être d'arrêter de surtaxer ce moteur vital pour l'économie", a déclaré Tony Tyler, faisant en allusion à une directive européenne. Les transporteurs sont censés payer pour la pollution de leurs avions sur le territoire de l'UE depuis le 1er janvier même si, dans un premier temps, la facture ne devrait pas être trop élevée en raison de la faiblesse actuelle du prix de la tonne de CO2.
L'Iata table sur des bénéfices de 6,9 milliards de dollars pour l'année 2011 contre 15,8 milliards en 2010. Mais ceux-ci devraient s'effondrer à 3,5 milliards en 2012. L'association estime même que la crise de la zone euro pourrait engendrer des pertes supérieures à 8 milliards pour les compagnies aériennes.

Vincent Calabrèse

Mercredi 4 Janvier 2012


Tags : aérien, iata



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse