Il y a dix ans Swissair disparaissait


C'était il y a dix ans, juste après les attentats du 11 septembre 2001. Swissair, la compagnie aérienne suisse qui faisait la fierté de tous les Helvètes, déposait son bilan, victime d'une course à la croissance effrénée et du lâchage des banques.


© Swissair
© Swissair
Il y a dix ans Swissair disparaissait. En septembre 2001, la compagnie fétiche des Suisses était au bord du gouffre. Elle avait d'énormes problèmes de liquidités, un comble pour une société que l'on surnommait "la banque volante". En outre, la compagnie croulait sous les dettes, conséquence de sa politique d'acquisitions (Sabena, AOM Air Littoral, Tap Air Portugal), qui lui a coûté 17 milliards de dollars.

Les attentats du 11-Septembre lui ont donné le coup de grâce. Le trafic aérien a été paralysé pendant de nombreux jours après les attentats et Swissair s'est retrouvée à court d'argent. Fin septembre 2001, Mario Corti, qui avait pris les commandes de Swissair six mois auparavant, avait demandé de l'aide à la Confédération et aux grandes banques suisses, pour pouvoir payer les salaires du personnel. Les établissements financiers avaient donné leur accord, mais à condition que Swissair accepte d'être démantelée, renonce à son indépendance et passe sous la coupe de la compagnie Crossair, sa filiale beaucoup plus rentable. C'était le projet Phénix, annoncé le 1er octobre 2001.

 
Swiss naît le 31 mars 2002

 
Le 2 octobre, deux avions de Swissair sont bloqués à l'aéroport de Londres parce que les droits d'atterrissage n'ont pas été payés. Les fournisseurs de kérosène refusent quant à eux d'approvisionner les avions. Puis c'est l'immobilisation au sol de l'ensemble de la flotte à travers le monde. Le trafic reprend le 4 octobre, grâce à une aide de l’État suisse. Mais Swissair ne se remettra pas de cette débâcle. En novembre, le gouvernement, les banques et des entrepreneurs mettent 2,2 milliards de francs suisses sur la table pour la mise sur pied d'une nouvelle compagnie nationale, à partir de Crossair. Malgré ces efforts, Swissair disparaît définitivement le 31 mars 2002, alors que la nouvelle compagnie, appelée Swiss, prend son envol.


Marie-Noëlle Blessig

Mercredi 5 Octobre 2011





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse