Immobilier logistique : meilleur semestre depuis... 2008 !


Dans le cadre de stratégies d'optimisation de la performance de leur supply chain, les distributeurs généralistes, spécialisés et en ligne animent le marché de l'immobilier logistique. Illustrée par la part importante des clés-en-main, cette vitalité se vérifie dans la plupart des régions au premier semestre. Du nord au sud, la dorsale logistique surfe sur ce dynamisme.


© Goodman
© Goodman
À l'heure des bilans semestriels, celui du marché de l'immobilier logistique esquisse de belles perspectives en termes de résultats annuels. Avec près de 1,5 million de mètres carrés placés, le segment des entrepôts de plus de 5.000 m2 progresse de 22 %, un score inégalé depuis 2008 en France ! Dans le même temps, l'offre immédiate s'assainit. Toutes classes de bâtiments confondues, elle s'établit à 3 millions de mètres carrés environ, en repli de 9 %. Le dynamisme du marché se vérifie aussi en termes qualitatifs en profitant à toutes les régions. À commencer par la dorsale logistique historique où l'Île-de-France recense 512.300 m2 placés et bondit de 11 %. BNP Paribas y recense neuf transactions de plus de 10.000 m2 dont celles réalisées par Action Distribution à Moissy-Cramayel (46.500 m2) et Autodistribution à Réau (36.000 m2). Très actif aussi, le marché lyonnais affiche près de 300.000 m2 en hausse de 66 % ! "Sur une région structurellement contrainte par une offre faible et un potentiel de développement restreint, les utilisateurs ont rapidement fait main basse sur les rares bâtiments de classe A disponibles et les grandes surfaces, à l'instar de But sur 59.000 m2 à Pusignan", relève Arthur Loyd Logistique. Le Nord-Pas-de-Calais retrouve également des couleurs avec 150.000 m2 placés au premier semestre contre 180.000 m2 au cours de l'exercice 2014. Ici, deux clés-en-main d'ampleur sont à l'initiative de Carrefour (55.000 m2) et d'Orchestra (50.000 m2). Avec 205.000 m2, Paca n'est pas en reste et accueillera en prime le plus gros bâtiment de l'année : Maison du monde sur 96.000 m2 à Saint-Martin-de-Crau. Au final, la dorsale logistique "ne polarise que" 70 % des volumes commercialisés ce semestre. Ailleurs, la vitalité du secteur s'est également vérifiée sur plusieurs marchés secondaires. Parmi eux, le Loiret, la Haute-Normandie, le Centre et la Lorraine se distinguent avec des opérations supérieures à 50.000 m2.

Nouveaux besoins

Moteurs depuis 2010, les grandes transactions supérieures à 40.000 m2 concentrent à elles seules 40 % du marché global, et les clés-en-main plus de 50 %. Avec des bâtiments en moyenne deux fois plus grands que ceux des chargeurs industriels et des logisticiens (22.000 m2 contre 12.500 m2), ces clés-en-main sont à l'origine de la grande distribution et du commerce spécialisé, électronique compris. "Les acteurs de la distribution poursuivent leur réorganisation en région tandis qu'en parallèle le e-commerce génère de nouveaux besoins immobiliers de plus en plus significatifs au sein des grands pôles de consommation. Aux côtés des déploiements des enseignes traditionnelles et des pure-players, les logisticiens comme les majors de l'express et de la messagerie, se positionnent sur les régions leaders", analyse CBRE. Portées par le e-commerce en particulier, "les perspectives de trafic à la hausse pour les dix prochaines années engendrent des impératifs de structuration dans une logique de maximisation de la productivité. Massification et rationalisation entraînent une quête de nouveaux emplacements bien positionnés par rapport aux zones denses".

"Progression de 22 % de la demande placée !"


Malgré un stock disponible de plus de 3 millions de mètres carrés, la pénurie de bâtiments de classe A demeure la principale ombre au développement futur du marché. Aussi "certains opérateurs investisseurs commencent-ils à réfléchir sérieusement sur l'opportunité de lancer quelques projets en blanc", constate BNP Paribas.

Érick Demangeon

Mercredi 12 Août 2015



Lu 1119 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse