Immobilier logistique : rattrapage au second semestre


Après beaucoup d’inquiétude due au calme très plat des affaires pendant toute la première partie de l’année, une relative sérénité est revenue quand le marché s’est ensuite réveillé au cours du second semestre. La demande placée devrait atteindre 260.000 m2 dans la région lyonnaise en 2013.


© Port de Lyon
© Port de Lyon
Pour la région Rhône-Alpes, "en 2012, ce sont 372.200 m2 qui ont été placés. Évidemment, en 2013, avec quelque 260.000 m2 c’est moins satisfaisant mais nous limitons la casse", remarque Didier Terrier, directeur général d’Arthur Loyd Logistique.
Sur la plaine de l’Ain, Norbert Dentressangle, Prodex, Astron, Eberhardt, qui ont pris respectivement 12.000 m2, 14.000 m2, 12.000 m2 et encore 12.000 m2, ont fait bouger les lignes sur ce grand pôle logistique où l’on recense 780.000 m2 d’entrepôts et 350 hectares de réserve foncière. Du côté de l'Isle-d’Abeau, Concorde logistic, prestataire spécialisé d’Orange, a pris 25.000 m2 et Rhenus a étendu de 22.000 m2 son implantation. Des signatures sont encore attendues d’ici la fin de l’année.

"Le marché lyonnais assez similaire au marché parisien"


Le marché lyonnais semble s’être comporté de façon assez similaire au marché parisien avec un démarrage de l’année très calme et un rattrapage ensuite. Avec Paca, Lille et quelques autres régions (Bourgogne, Champagne-Ardenne…), le chiffre d’affaires global devrait atteindre voire dépasser les 2 millions d’euros. Le marché lyonnais pâtit de la faiblesse des grandes transactions, de la rareté du clés-en-main, d’une moindre activité des prestataires.

Le foncier, une question cruciale

Le foncier devient une question cruciale dans la région lyonnaise. Depuis 2008, plus aucun bâtiment n’est construit en blanc. Pour que les promoteurs agissent, il faudrait plus de financements et un contexte économique plus rassurant. Des bâtiments en blanc pourraient peut-être être réalisés en 2014. À l’Isle-d’Abeau, les bâtiments obsolètes sont difficiles à restructurer, les démolitions coûtent cher et les initiatives sont handicapées par un alourdissement réglementaire incessant. Près de la rocade Est, voie saturée comme d’autres, on pourrait trouver d’anciens sites logistiques adaptables sous certaines conditions pour d’autres secteurs.
Une réflexion lancée par PRD sur la zone Loire-Forez voici plusieurs années dans le cadre d’un schéma d’ensemble semblerait maintenant intéresser les collectivités locales pour de la logistique et d’autres secteurs d’activités. Grenoble ne dispose pratiquement pas de foncier et les activités technologiques y sont préférées aux activités logistiques. À Vienne-Salaise, zone desservie par l’autoroute, le fer et le fleuve, Didier Terrier y voit "une zone en devenir" que beaucoup étudient. Même si Didier Terrier observe au passage que le report modal et la vertu écologique sont des arguments de communication plus que d’actions concrètes. "Si demain, les utilisateurs réclamaient cette multimodalité, les choses iraient plus vite en ce domaine", observe Didier Terrier.
Les valeurs locatives se tiennent correctement avec 40-41 euros le m2 sur le Pipa (Parc industriel de la plaine de l’Ain) et 42-43 euros le m2 à l’Isle-d’Abeau pour des bâtiments de classes A et B. Les professionnels de l’immobilier sont attentifs aux réflexions en cours à Paris sur d’éventuelles velléités d’imposer des baux à construction. La vigilance s’impose.

Annick Béroud

Lundi 18 Novembre 2013



Lu 132 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 20 Novembre 2013 - 15:15 MGI gagne du terrain en Rhône-Alpes

Lundi 18 Novembre 2013 - 11:28 TLF a de nombreux motifs de préoccupations


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse