Inauguration d'un deuxième pont sur le Danube



© FCC
© FCC
Les chefs de gouvernement bulgare et roumain, Plamen Orecharski et Victor Ponta, ont présidé vendredi 14 juin l'inauguration d'un pont sur le Danube, le second ouvrage sur les 470 km de frontière fluviale entre les deux pays. "Ce pont, qui relie les communautés et qui crée des liens commerciaux essentiels, est un symbole puissant de la politique régionale européenne", a estimé le commissaire européen à la Politique régionale, Johannes Hahn, également présent. Il a évoqué "le pont de la nouvelle Europe", qui allait offrir "une série de débouchés pour les entreprises des deux côtés du fleuve, et au-delà". Plamen Orecharski a espéré "une impulsion pour le développement économique" des régions concernées.
Cet ouvrage d'art, le plus long sur le Danube, s'étend sur 1.791 mètres et relie les villes bulgare de Vidin et roumaine de Calafat, qui n'étaient jusqu'à présent reliées que par un ferry. Il est doté d'une ligne ferroviaire, d'une route et d'allées cyclistes et piétonnes. Le ministère bulgare des Transports estime que 415.000 véhicules, pour moitié des poids lourds, doivent le traverser pendant sa première année d'exploitation. Un autre pont relie depuis 1954 les villes de Roussé (Bulgarie) et Giurgiu (Roumanie) à plus de 300 km à l'est. D'un coût total de 282 millions d'euros, la construction du pont par la société espagnole FCC (Fomento de Construccciones y Contratas) a bénéficié d'un financement européen à hauteur de 106 millions d'euros.
Le Nord-Est de la Bulgarie, la région la plus pauvre de l'Union européenne selon Eurostat, compte sur ce pont pour une intensification du trafic international entre le Centre-Nord et le Sud-Est de l'Europe. Une fois entrés en Bulgarie, les véhicules pourront désormais voyager dans l'UE sans contrôle douanier. Toutefois le délabrement des routes et l'absence d'autoroutes des deux côtés du pont limitera l'effet du nouvel ouvrage. Le projet avait été lancé au début des années 90 alors qu'un embargo contre le régime à Belgrade du dictateur serbe Slobodan Milosevic isolait la Bulgarie du reste de l'Europe. Le pont faisait partie des "projets urgents" financés par la communauté internationale afin de favoriser le développement de la région après la fin des guerres en ex-Yougoslavie.

AFP

Mardi 18 Juin 2013



Lu 222 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 13:21 Canal Seine-Nord : ça se précise ! €

Mardi 29 Novembre 2016 - 13:39 Nouvelle agence CFNR sur le bassin de la Seine


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse