Investissements ferroviaires à la hausse en Suisse


Après audit de son réseau, les Chemins de fer fédéraux suisses relèvent une dégradation accélérée de ses voies ferrées. Abaissant leur durée de vie de quatre ans, ce constat suppose une augmentation des investissements ferroviaires dans les années à venir.


6,5 % des installations ferroviaires helvètes sont jugées en mauvais état © CFF
6,5 % des installations ferroviaires helvètes sont jugées en mauvais état © CFF
Alors que la SNCF et Réseau ferré de France ont annoncé le 26 juin un investissement de 410 millions d'euros entre 2014 et 2017 pour renforcer la sécurité du matériel et des infrastructures ferrées nationales, les CFF ont dévoilé un rapport sur l'état du réseau suisse riche d'enseignements. À l'issue d'un examen des ponts, rails, caténaires et systèmes d'information, 71 % des installations ferroviaires helvètes sont jugées en bon ou en très bon état, 22,5 % dans un état moyen, et 6,5 % en mauvais état voire critique. Si aucune infrastructure ne se trouve dans un état très critique, l'audit relève cependant que la voie ferrée subit une dégradation plus rapide que prévu. Cette évolution serait "due à un entretien insuffisant entre 1995 et 2010, conjugué à un renforcement de l'offre de transport et à la sollicitation accrue du réseau qui en découle. Par ailleurs, les trains actuels sont plus lourds et capables d'accélérations plus fortes que par le passé", expliquent les Chemins de fer suisses qui, pour évaluer l'état du réseau, ont utilisé un nouveau véhicule de diagnostic. Selon les CFF, la durée d'utilisation des rails est du coup estimée à 33 ans désormais contre 37 ans auparavant, supposant une refonte des entretiens, du rythme de renouvellement des voies, des investissements à venir et de leur durée d'amortissement. Sur un réseau dont la valeur est évaluée à 91,4 milliards de francs suisses (CHF), soit 75 milliards d'euros environ, l'une des conclusions du rapport est qu'en 2014 et durant les années à venir, la Confédération devra allouer à l'entretien des voies nettement plus de moyens. L’État fédéral suisse a consacré un budget de 2,85 milliards de CHF (2,43 milliards d'euros environ) à l’entretien et à l’exploitation de son réseau ferré l'an passé... auquel s'est déjà ajoutée une rallonge de 129 millions CHF (106 millions d'euros environ) financée par les CFF pour l'entretien des voies.

Érick Demangeon

Lundi 7 Juillet 2014



Lu 81 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse