Janvier de mauvais augure pour le GPMB


En janvier, le Grand Port maritime de Bordeaux a vu son trafic mensuel baisser de 17,4 %. Les importations ont chuté de plus de 23 %. Import-export confondus, la filière des vracs solides est celle qui a subi le plus fort recul.


© GPMB
© GPMB
L'année 2015 a mal commencé pour le port de Bordeaux. Selon les statistiques mensuelles du GPMB, à 582.885 tonnes, son trafic mensuel a reculé en janvier de 17,36 % contre 704.152 tonnes en 2014. Les flux à l'entrée sont passés de 565.083 à 432.649 tonnes, chutant de 23,44 % en raison de la baisse des hydrocarbures et des "autres trafics". Les sorties, pour leur part, ont progressé de 7,31 %, pour s'établir à 149.236 tonnes.
À 385.000 tonnes, les vracs liquides ont diminué de 13,23 %, tirés vers le bas par les entrées qui se sont repliées de 15,86 %, à 342.102 tonnes. La filière a été victime de la baisse de 22,1 % des hydrocarbures qui sont passés en un an de 388.477 à 302.622 tonnes.

Petite hausse dans le conteneur

Quant aux autres vracs liquides, ils ont progressé de 50 %, à 82.476 tonnes contre 55.332 tonnes en janvier 2014. Les vracs solides ont chuté de 28 %. La filière, qui avait achevé le mois de janvier 2014 sur un trafic de 195.000 tonnes, a franchi la barre des 140.000 tonnes cette année.
Les autres marchandises ont diminué de 13,5 %, à 56.700 tonnes, contre 65.540 tonnes en janvier de l'an dernier. Cette catégorie de trafic, qui comprend le conteneur, a enregistré notamment 5.243 EVP en janvier, soit 3,5 % de plus qu'au premier mois de 2014.
Parmi les trafics import qui ont marqué les variations les plus fortes en un an, figurent les gaz de pétrole liquéfié et les minéraux (- 100 %), les granulats (- 85,3 %), les graines oléagineuses (- 47,5 %), les huiles (+ 180 %), l'ammoniac (+ 84,3 %), le méthanol (+ 60,5 %). À l'export, en un an, les tourteaux et déchets alimentaires ont quasiment disparu des quais du port girondin (- 99,5 %), les granulats ont fondu de 100 %. En revanche, la terre réfractaire a bondi de 52 %, les huiles et les ferrailles ont augmenté de plus de 50 %.
À l'import comme à l'export, l'Europe et l'Afrique du Nord constituent les deux meilleurs partenaires commerciaux du port de Bordeaux. Après ce mois de janvier morose, reste à savoir quelle surprise réservera février.

Vincent Calabrèse

Lundi 9 Mars 2015



Lu 180 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:01 Marseille-Lyon : un avenir en commun


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse