Japon : la balance toujours dans le rouge


Le Japon a encore déploré un important déficit commercial au mois de mai, toujours à cause d'une flambée de la facture énergétique et malgré une forte augmentation des exportations d'automobiles et de pièces détachées afférentes.


© Port of Nagoya
© Port of Nagoya
La balance commerciale japonaise est toujours ancrée dans le rouge en mai, selon le ministère des Finances. Les comptes du commerce extérieur de la troisième puissance économique mondiale ont affiché un nouveau solde négatif de 907,3 milliards de yens (9,1 milliards d'euros).

Un déficit historique envers l'UE

Durant ce mois, les importations ont grimpé de 9,3 % sur un an, à 6.142 milliards de yens (61,5 milliards d'euros). Les exportations ont quant à elles aussi nettement progressé en valeur, de 10 % en comparaison annuelle, à 5.234,7 milliards de yens (52,5 milliards d'euros), grâce aux expéditions vers l'étranger d'automobiles, de pièces détachées afférentes destinées à être assemblées dans des usines ou encore d'équipements pour la production d'énergie. Reste que les bonnes performances de quelques secteurs exportateurs n'ont pas été suffisantes, loin s'en est fallu, pour dépasser le montant des achats de biens en provenance de l'étranger. Et ce d'autant que les ventes vers l'UE ont encore reculé sur un an pour le huitième mois de suite, de 0,9 % en valeur par rapport à celles de mai 2011, malgré des ventes de navires et un fort regain des expéditions d'automobiles et pièces détachées. La chute globale résulte de moindres envois vers les pays du Vieux Continent de composants électroniques, de matériel scientifique ou de deux-roues. Résultat : le Japon a subi son premier déficit commercial historique envers l'UE, de 11,1 milliards de yens (112 millions d'euros).
Vis-à-vis des États-Unis, les exportations ont eu beau bondir de 38,2 % grâce aux voitures et pièces détachées, l'excédent dégagé a été presque totalement effacé par le déficit enregistré envers la Chine, à destination de laquelle les exportations, en hausse de 3 % sur un an, ont été dépassées par une augmentation de 10 % des importations tirées par les pièces d'automobiles, les meubles ou bien les appareils de télécommunications.

AFP

Mercredi 20 Juin 2012





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse