Kronenbourg : Train et barge vers le Moyen-Orient


Le brasseur alsacien Kronenbourg substitue le train à la route pour pré-acheminer au port de Strasbourg la plus grosse partie de ses expéditions vers le Moyen-Orient. La décision signifie 8.000 camions en moins par an.


© BRASSERIES KRONENBOURG
© BRASSERIES KRONENBOURG
Brasseries Kronenbourg utilise désormais le mode ferroviaire au détriment du transport routier pour acheminer jusqu'à Strasbourg les expéditions destinées au Moyen-Orient. Le basculement entamé il y a quelques mois concerne l’envoi de bières sans alcool vers le principal client au Moyen-Orient, au départ de la brasserie d’Obernai qui est la plus grosse d’Europe. La massification permet de travailler par trains complets.

Trois trains par semaine

Trois trains partent chaque semaine de l’embranchement fer d’Obernai pour parcourir la quarantaine de kilomètres menant au port de Strasbourg, d’où la marchandise se transfère de longue date déjà sur la voie fluviale direction Anvers ou Rotterdam par conteneurs. Les transports sont organisés par le transitaire Fracht avec ExLiD (Export License and Duty Free), la structure d’opérations export de Carlsberg, le géant brassicole danois propriétaire de Brasseries Kronenbourg.

«Trouver la parade à l’abandon du wagon isolé»



Les flux désormais pré-acheminés par fer représenteront 5.500 conteneurs en année pleine. Mais, chemin faisant, le brasseur français élargit l’initiative à un second flux toujours vers le Moyen-Orient, ce qui portera le total à 8.000 conteneurs en 2012, soit les trois quarts des volumes potentiels. «Un conteneur transportant l’équivalent d’un camion, ce sont autant de poids lourds dont nous nous passerons», souligne la direction. L’économie de C02 correspondante se montera à 6.720 tonnes, selon son calcul.
Le train, Brasseries Kronenbourg en est un vieil adepte en France. Ses volumes lui ont permis de trouver la parade à l’abandon du wagon isolé : depuis quelques années, il regroupe les envois vers la grande distribution par trains complets depuis Obernai jusqu’à quatre entrepôts régionaux spécifiquement créés en Île-de-France, Rhône-Alpes, Aquitaine et Bretagne.

Christian Robischon

Jeudi 3 Novembre 2011





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse