L'A350 peut assurer plus de 10.000 emplois en Midi-Pyrénées


Le nouvel A350 d'Airbus, dont le premier exemplaire vient d'être livré, est un atout économique de poids pour Toulouse et sa région, avec des dizaines de milliers d'emplois directs et induits.


Toulouse et sa région constituent 80 % de la puissance industrielle de l'avionneur en France ©Airbus
Toulouse et sa région constituent 80 % de la puissance industrielle de l'avionneur en France ©Airbus
Le nouveau biréacteur long courrier A350 dont Airbus vient de livrer le premier exemplaire à Qatar Airways représente pour Midi-Pyrénées une manne économique qui va bien plus loin que les effectifs de la chaîne de montage. La FAL (Final Assembly Line) a démarré avec environ un millier de compagnons mais en 2018, lorsque le rythme de production de croisière de dix avions par mois sera atteint, elle devrait employer 1.800 personnes, selon les prévisions du constructeur.
Ce n'est que la partie émergée de l'iceberg Airbus qui produit les divers éléments de ses avions dans ses usines allemandes, françaises, anglaises et espagnoles, avant de les faire converger vers le site d'assemblage final.

Plus de nouveau projet

Près de la moitié des 12.500 salariés affectés à l'assemblage sont français, Toulouse et sa région constituant 80 % de la puissance industrielle de l'avionneur en France. À l'horizon 2018, l'ensemble de ses chiffres pourraient doubler si le succès de l'avion se confirme et qu'Airbus en produit effectivement dix par mois, soit un objectif 2.500 avions en vingt à trente ans.
Le groupe estime que le programme A350 XWB (extra wide body) assurera alors 34.000 emplois directs en Europe (25.000 chez Airbus, plus les sous-traitants), en produisant à la fois la version initiale A350-900 et la future version allongée A350-1000. La quote-part française serait de l'ordre de 17.000 personnes dont plus de 13.000 emplois directs pour Midi-Pyrénées.
À terme cependant, faute de nouveau grand programme prévu dans les dix ans, 2.000 emplois pourraient être menacés par la baisse de charge en France, dont 1.500 en Midi-Pyrénées, mais sans drame social assure-t-on chez Airbus.

AFP

Lundi 22 Décembre 2014



Lu 58 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse