L'Afrique de l'Ouest, un marché en globalisation


Le marché de l'Afrique de l'Ouest a été longtemps dominé par l'Europe de l'Ouest. Selon Dynamar, si l'Extrême-Orient n'a toujours pas dépassé l'Europe du Nord en termes de valeur des échanges, cette tendance s'est inversée ces dernières années en termes de nombre d'EVP transportés. Les spécialistes de la ligne régulière s'accordent à dire que l'Asie est en effet devenue le premier fournisseur de la partie occidentale de l'Afrique en nombre d'EVP. Et que d'autres d'autres régions du monde entretiennent des liens avec elle.


"Arrivée du "CMA CGM Rabat" au port d'Abidjan" © Port autonome d'Abidjan
"Arrivée du "CMA CGM Rabat" au port d'Abidjan" © Port autonome d'Abidjan
Les exportations entre l'Extrême-Orient et l'Afrique de l'Ouest représentent 26,6 millions de dollars US, soit le double de la valeur des échanges entre la Chine et la partie occidentale du continent africain. Dans le domaine du conteneur, le revirement de situation constaté est survenu au début des années 2000. Depuis, le fossé n'a pas cessé de se creuser. Les analystes s'attendent à ce que ce mouvement se poursuive.
Pour Dynamar, la Méditerranée, en tant que région voisine de l'Afrique subsaharienne, a toujours entretenu des relations commerciales privilégiées avec l'Afrique de l'Ouest. En 2009, le volume global des exportations entre l'Europe du Nord et la Méditerranée vers l'Afrique occidentale s'élevait à 865.000 EVP alors que les flux en provenance d'Extrême-Orient frôlaient la barre des 790.000 EVP. Cette année, l'équilibre est inversé. Les volumes en sortie des ports du Nord de l'Europe et d'Extrême-Orient ont atteint 1,3 million d'EVP. Le trafic en provenance des ports asiatiques les a dépassés de 17 %, s'établissant à 1,5 million d'EVP.
Au total, selon le cabinet d'experts hollandais basé à Alkmaar, 24 opérateurs de ligne régulière se partagent le marché de l'Afrique de l'Ouest qu'ils relient à l'Europe du Nord, la Méditerranée, le Moyen-Orient et le sous-continent indien, l'Afrique du Sud et le continent américain.
Ils exploitent un ensemble de 71 services, dont deux tiers font partie des lignes conteneurisées. Quant aux 23 autres, ils relèvent d'autres techniques (con-ro et ro-ro).
Au total, 37 ports du range sont desservis, dont Abidjan qui fait l'objet de 30 escales par semaine. Ils ont enregistré en 2010 une activité globale de 5,2 millions d'EVP. Avec un trafic d'un million d'EVP, Lagos Apapa est le premier port de la région.

Nord Europe : 23 services

L'Afrique de l'Ouest est reliée à l'Europe du Nord par quatorze armateurs qui opèrent 23 services représentant une capacité de 768.000 EVP. Ces opérateurs exploitent une flotte globale de 108 navires d'une capacité moyenne de 1.600 EVP. Sur cet axe, le nombre de ports touchés s'élève à 34. En Europe, Anvers représente 22 % des volumes transportés et Abidjan 20 %. En 2011, les ports d'Afrique de l'Ouest ont exporté 370.000 EVP mais ont importé 741.000 EVP. Selon Dynamar toujours, CMA CGM a traité 27 % des parts de marché et Maersk 20 %.
En marge des lignes conteneurisées, l'Afrique de l'Ouest est desservie en sortie d'Europe du Nord par onze services divers (dont du ro-ro).
Le marché de l'Afrique occidentale est également relié aux ports de la Méditerranée. Huit armateurs sont présents sur ce "trade" distinct de l'Europe du Nord. Ils opèrent 10 services représentant une capacité de 360.000 EVP. MSC contrôle 28 % des parts de marché devant CMA CGM, avec 27 %. Ces lignes méditerranéennes touchent 19 ports. Abidjan contrôle 18 % du trafic et Gênes en traite autant. Sur ce segment, les ports ouest-africains ont exporté 174.000 EVP et importé 326.000 EVP en 2011.

"Un fort déséquilibre en faveur des importations"


La région est aujourd'hui reliée à l'Extrême-Orient par 12 services, opérés par 8 armateurs. Cette région de l'Asie, qui a pris une part importante du marché de la COA ces dernières années, a permis à une centaine de navires d'une capacité moyenne de 2.600 EVP d'être affectés à cette route maritime. Maersk Line se taille la part du lion avec 38 % du marché, suivi par CMA CGM, qui en détient 22 %. Les principaux ports de cette relation entre l'Afrique de l'Ouest et l'Asie sont Lagos Apapa et le port chinois de Ningbo. À l'export, le trafic s'élève à 518.000 EVP. À l'import, il représente 1,2 million d'EVP, soit le double.
L'Afrique de l'Ouest est également reliée à l'Afrique du Sud. Ce "trade" est opéré par huit armateurs déployant 114 navires représentant une capacité de 144.000 EVP. Elle est également connectée au continent américain avec six services, dont cinq la relie à l'Amérique du Nord. Les deux autres services lui permettent d'être en relation avec l'Amérique du Sud. Le Moyen-Orient et le sous-continent indien constituent pour la côte ouest-africaine quatre services. La capacité globale déployée s'élève à 79.000 EVP.
La région est enfin maillée par un ensemble de lignes feeders. Quatre armateurs assurent une douzaine de services qui desservent une vingtaine de ports.
Le fort déséquilibre des volumes entre import et export demeure une particularité du marché de la côte occidentale d'Afrique. Une caractéristique que présentent de nombreux marchés Nord-Sud. Les exportations restent dominées par les ressources naturelles que comporte cette région du monde, à savoir ses ressources minières, le pétrole et le gaz situés dans le golfe de Guinée (Ghana), et ses matières premières telles que le café et le cacao. En revanche, tous les pays de la zone, eu égard à leur faible développement industriel, s'approvisionnent auprès des pays développés et ont un attrait particulier pour les nations industrialisées qui se déclarent compétitives.

Vincent Calabrèse

Mardi 17 Décembre 2013



Lu 406 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 19 Décembre 2013 - 16:54 Navitrans poursuit sa conquête de l'Afrique


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse