L'Algérie veut racheter les parts du groupe français BTK


L'État algérien est décidé à racheter les parts du groupe français BTK dans le complexe industriel de montage de véhicules de Tiaret, après le non-respect par le partenaire français de ses engagements.


© BTK
© BTK
L'État algérien veut racheter les parts du groupe français BTK, a affirmé lundi 2 décembre le ministre algérien de l'Industrie, Amara Benyounes. Le gouvernement a pris "la décision définitive de reprendre ce complexe (situé à 340 km au sud d'Alger) à travers le rachat des actions du partenaire français Behm-Titan-Kaiser (BTK) à leur valeur initiale", a indiqué Amara Benyounes.Il a expliqué cette décision par le fait que BTK, en raison de ses difficultés financières, n'a pas respecté les engagements qu'il avait pris, alors qu'ont expiré les délais fixés pour la réalisation des investissements et des programmes de production ainsi que pour la création des postes d'emplois prévus.
L'accord de partenariat entre la Société nationale des véhicules industriels (SNVI) et le groupe français BTK, conclu en 2006, prévoyait la participation du groupe français, à hauteur de 60 %, au capital de ce complexe spécialiste du montage et de la commercialisation des carrosseries et des remorques. Le groupe français s'était engagé à investir 10 millions d'euros en cinq ans, satisfaire la demande locale, développer la stratégie d'exportation, s'assurer de la conformité des produits aux normes européennes et créer près de 250 nouveaux emplois.
Un programme d'investissement est en cours d'élaboration pour développer les infrastructures industrielles et former des ouvriers afin d'augmenter la production de 400 unités par an en 2012 à 1.000 en 2014, puis atteindre 1.500 unités en 2015. Il vise à réaliser un chiffre d'affaires de 13,84 millions d'euros en 2014 et 23 millions d'euros en 2015, et à faire passer le nombre de salariés de 460 à plus de 1.000 en 2015.

AFP

Mardi 3 Décembre 2013



Lu 146 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse