L'Allemagne inflige une nouvelle amende au "cartel du rail"


Les autorités de la concurrence allemande ont annoncé mardi 23 juillet infliger une nouvelle amende de presque 100 millions d'euros à huit entreprises, principalement ThyssenKrupp, dans l'affaire dite du "cartel du rail" en Allemagne.


© ThyssenKrupp
© ThyssenKrupp
L'Allemagne inflige une nouvelle amende, de près de 100 millions d'euros, contre le "cartel du rail". L'amende d'un montant total de 97,64 millions a été décidée "pour collusion au détriment d'entreprises de transport urbain, privé et régional et de transport de marchandises ainsi que d'entreprises de construction", explique l'Office allemand anticartel. Plusieurs aciéristes ont été reconnus coupables de s'être entendus pour gonfler le prix des rails et des aiguillages pendant plus de dix ans, de 2001 à 2011.
Dans un premier volet de l'affaire, celui qui concernait la compagnie ferroviaire publique Deutsche Bahn, première pénalisée par ce cartel, l'Office anticartel avait déjà infligé à l'été 2012 de premières sanctions, dont une amende de 103 millions d'euros à ThyssenKrupp, vu comme le principal bénéficiaire de cette entente illicite. ThyssenKrupp a reconnu mardi être visé par la nouvelle vague d'amendes, à hauteur de 88 millions d'euros. L'amende concerne sa filiale ThyssenKrupp GFT Gleistechnik. "Le groupe a accepté l'amende, qui a déjà fait l'objet d'une provision correspondante dans ses comptes. Avec cette amende, les accusations à l'encontre de ThyssenKrupp dans le cadre du cartel du rail sont complètement soldées", affirme le sidérurgiste. Le groupe explique toutefois "continuer de mener des discussions constructives avec Deutsche Bahn", qui parallèlement a porté plainte contre plusieurs aciéristes impliqués dans le cartel du rail pour leur réclamer des dédommagements. La compagnie ferroviaire a déjà passé un accord financier avec l'autrichien Voestalpine.
Parmi les autres entreprises ayant écopé mardi d'une amende, figurent la filiale de Voestalpine, BWG, à hauteur de 6,4 millions d'euros, et l'entreprise Schreck-Mieves GMBH (2 millions d'euros). Les cinq autres entreprises concernées se partagent une amende de 1,24 million d'euros. "L'enquête se poursuit contre une autre entreprise", indique l'Office anticartel sans plus de précision.

AFP

Mercredi 24 Juillet 2013



Lu 188 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse