L'"Allure of the Seas" ouvre la voie des géants à Marseille


Le plus grand paquebot du monde a touché Marseille pour la première fois. L'escale préfigure la pleine entrée du port dans l'ère des navires de croisière géants que permettra l'élargissement de la passe Nord.


L'"Allure of the Seas" effectuera cette année 21 escales à Marseille © Franck André
L'"Allure of the Seas" effectuera cette année 21 escales à Marseille © Franck André
Le port de Marseille a accueilli le 26 mai le plus grand paquebot du monde. Une première escale en Méditerranée pour l'"Allure of the Seas", sorti des chantiers finlandais de STX en 2010, qui touchera 21 fois le Marseille-Provence Cruise Terminal (MPCT) au cours de cette saison.
Une offre de 2.752 cabines, une capacité de 6.410 passagers, 2.384 membres d'équipage de 80 nationalités, 16 ponts passagers, 32 restaurants et bars, 24 ascenseurs...

Le pont promenade de l'"Allure of the Seas", ses bars et son théâtre aquatique © Franck André
Le pont promenade de l'"Allure of the Seas", ses bars et son théâtre aquatique © Franck André
Les chiffres sont impressionnants, comme la liste des divertissements embarqués, puisque la "seule compagnie habilitée à jouer à bord les comédies musicales de Broadway" propose en plus de son théâtre, jardin botanique, murs d'escalade, discothèque, spa, simulateurs de surf, tyrolienne, patinoire, etc.

L'investissement de la passe Nord

La venue de ce géant de 362 mètres de long sur 66 mètres de large représentait un test nautique pour le port, alors que les travaux d'élargissement de la passe Nord ont à peine débuté. Les pilotes marseillais préparaient ainsi la venue du géant depuis deux ans, mais le paquebot a manœuvré avec une étonnante facilité. Car les superlatifs s'appliquent aussi aux machines du navire.

L'"Allure of the Seas" possède son Central Park peuplé de 12.000 espèces végétales © Franck André
L'"Allure of the Seas" possède son Central Park peuplé de 12.000 espèces végétales © Franck André
"Royal Caribbean n'a lésiné sur rien", explique Jean-François Suhas, président du Club de la croisière Marseille-Provence et secrétaire général du syndicat professionnel des pilotes de Marseille-Fos.
Pour se déplacer, ce village flottant embarque "une puissance inouïe", de 30.000 chevaux, répartie sur quatre propulseurs d'étrave, ce qui rend au final ce navire "plus sécurisant que d'autres moins imposants". La procédure d'approche choisie par la compagnie américaine consistant à se retourner en mer lui a ainsi permis d'entrer au port sans la moindre frayeur malgré les rafales de mistral à plus de 30 nœuds, le tout en n'utilisant que la moitié de la puissance disponible. Pour Jean-François Suhas, "hors conditions dantesques, ce navire ne connaîtra pas d'annulation d'escale".

"Cette escale symbolise le retour de la confiance"


Pour autant, la livraison de la nouvelle passe Nord en 2016 reste un événement attendu, y compris par le commandant de l'"Allure of the Seas". Le passage de 190 à 240 mètres de large rendra les opérations encore plus sûres, ce qui n'est jamais un luxe, rappelle le pilote devenu président du Club de la croisière. "Ce projet est essentiel pour faire revenir à Marseille l'ensemble des compagnies du top 6 mondial. Nous l'avons fait valider par chacune d'entre elles avant son lancement".

Une confiance fragile

Selon lui, cette première escale symbolise la confiance qu'ont désormais les opérateurs dans le cinquième port de croisière méditerranéen. "Royal Caribbean a programmé ces escales dès 2015 parce que les travaux d'élargissement ont commencé et parce que nous avons montré que nous tenions les délais", considère Jean-François Suhas. Ce dernier estime que les 50 mètres gagnés permettront d'augmenter de 30 % à 35 % la limite de vent acceptable. Les premiers véritables impacts en termes de programmation d'escales devraient arriver à la saison 2018, avec le retour attendu des compagnies qui avaient quitté Marseille à cause de son accès nautique limité ou de ses mouvements sociaux.
La reconquête est lente et difficile, c'est pourquoi le président du Club de la croisière attend l'implication de tous les acteurs locaux du secteur : "La sécurité des équipages et des passagers est la seule préoccupation. Ils n'hésiteront pas à repartir en cas de problème".
On sait déjà que l'"Allure of the Seas" ne reviendra pas la saison prochaine puisqu'il sera remplacé sur cette ligne par son futur sistership, "Harmony of the Seas", en cours de construction à Saint-Nazaire.
Le futur géant reprendra la rotation Barcelone, Palma, Marseille, La Spezia, Civitavecchia, Naples.
Pour voir un jour ce genre de navire utiliser Marseille comme tête de ligne, plus rémunératrice pour la ville et son port, il manque des lignes aériennes, selon Jean-François Suhas : "Notre stratégie est d'associer l'aéroport Marseille-Provence dans le développement de la croisière, c'est aussi son intérêt". Il s'attend là encore à un travail de longue haleine : "La bataille nautique a duré vingt ans, ce sera pareil pour l'aérien".

Franck André

Mercredi 27 Mai 2015



Lu 1686 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:01 Marseille-Lyon : un avenir en commun


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse