L'Araf "perplexe" sur les propositions de la SNCF


L'Autorité de régulation des activités ferroviaires (Araf), le "gendarme du rail", se dit "perplexe" sur les récentes propositions de la SNCF pour sortir le rail français de son impasse financière en endossant notamment une partie de la dette de RFF.


© RFF/Capa/Julien Daniel (Toma)
© RFF/Capa/Julien Daniel (Toma)
L'Araf est "perplexe" quant aux propositions de la SNCF pour désendetter le rail. "La réponse proposée comme une solution potentielle me laisse perplexe, c'est un peu hâtif", a déclaré le président de l'Araf, Pierre Cardo. "La SNCF propose de prendre sa part dans la dette, le reste allant à l’État, aux Régions et aux usagers", a-t-il précisé. La compagnie ferroviaire a annoncé qu'elle était disposée à reprendre à son compte une partie de la dette historique de RFF, qui s'élève à 30 milliards d'euros. Dans son schéma, le reste de l'effort de désendettement serait fourni par les Autorités organisatrices des transports (Régions), les usagers et "la collectivité nationale".
"Je ne vois pas le gouvernement accepter une augmentation de sa dette en récupérant une partie de celle de RFF", a déclaré Pierre Cardo, faisant allusion à l'état des finances publiques et à la réduction des déficits. Quant aux Régions, le président de l'Autorité a rappelé que leurs ressources allaient baisser. "Les dotations de l’État vont se réduire, on le sait,", a-t-il déclaré. M. Cardo a aussi dit recevoir des courriers "des Régions qui se plaignent que le train est cher, que le service n'est pas de bonne qualité et que la comptabilité de la SNCF est opaque".

Des contradictions

Le président de l'Araf voit également une contradiction dans les propositions de la SNCF qui, d'un côté, annonce qu'elle veut proposer des prix bas et de l'autre suggère d'augmenter les tarifs. "Je ne vois pas comment on peut lancer une tarification basse pour permettre aux gens, et notamment aux jeunes, de continuer à prendre les transports en communs et en même temps dire que l'on va augmenter la participation des usagers", a-t-il expliqué.

AFP

Mardi 25 Septembre 2012





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse