L'Asean se divise face aux ambitions chinoises


Les pays du Sud-Est asiatique se sont séparés sur un échec vendredi 13 juillet, au terme d'un forum à Phnom Penh qui n'aura pas suffi à aplanir leurs désaccords sur la façon de gérer les conflits territoriaux avec la Chine.


L'Asean se divise face aux ambitions chinoises
Lors d'un forum à Phnom Penh vendredi 13 juillet, les ministres des Affaires étrangères des dix pays de l'Association des nations d'Asie du Sud-Est (Asean) se sont séparés sans publier de communiqué final après de vives passes d'armes. Ce forum concernait un "code de conduite" visant à empêcher les incidents de pêche, de droits de navigation ou d'exploration pétrolière de dégénérer en conflit. Et la Chine est sur la sellette pour l'agressivité dont elle est accusée autour de plusieurs îles contestées en mer de Chine méridionale. Pékin et Hanoï se disputent les archipels des Paracels et des Spratleys, supposés riches en hydrocarbures et traversés par des voies maritimes internationales. Les Spratleys sont aussi revendiquées, en partie ou en totalité, par les Philippines, ainsi que par Brunei, la Malaisie et Taïwan.

Échec de la réunion

"C'était une réunion productive", s'est pourtant félicité un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, évoquant "des résultats importants pour la paix, la stabilité, le développement et la prospérité régionales". Les Philippines qui, avec le Vietnam, entretiennent les relations les plus tendues avec la Chine au sein du bloc, ont fustigé de leur côté l'échec de la réunion, notant que l'absence de communiqué final était "sans précédent en quarante-cinq ans d'existence de l'Asean". Manille insistait pour que la déclaration commune mentionne de récents incidents autour du récif du Scarborough, revendiqué par les Philippines et la Chine.
Selon les analystes, ces divisions risquent de "contaminer" les futures négociations entre le bloc et la Chine. Les chefs de la diplomatie de l'Asean étaient réunis à Phnom Penh avec leurs homologues asiatiques et les États-Unis. Et la secrétaire d’État américaine Hillary Clinton a plaidé elle aussi pour une avancée du "code de conduite", que l'Asean affirme vouloir conclure d'ici la fin de l'année.

Michelle Fitzpatrick

Mardi 17 Juillet 2012





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse