L'ENSM face à "l'enjeu de son projet d'établissement"



François Marendet
François Marendet
Alors que la grogne s'est amplifiée la semaine dernière au Havre autour du projet d'établissement de l'École nationale supérieure maritime (ENSM), son directeur, François Marendet, a souhaité désamorcer la polémique. Selon lui, les nouvelles missions de l'école sont à la fois de former des officiers mais également des ingénieurs. Il assène l'idée selon laquelle "les navigants doivent se dire qu'ils ne navigueront pas uniquement sous pavillon français". Autre évolution dans la carrière de cette profession, leur possibilité de "se reconvertir à terre", avec leur diplôme d'ingénieur en poche. Il aborde la question de fond dans les milieux maritimistes : "Faut-il techniciser un marin ou maritimiser un terrestre" ? François Marendet, qui participait à la session annuelle d'Info Navires à Marseille, organisée par l'Institut méditerranéen des transports maritimes (IMTM), est revenu sur la complémentarité des quatre sites : Le Havre, Marseille, Nantes et Saint-Malo. Selon lui, "la question ne se pose pas, c'est un enjeu". Le directeur général de l'ENSM a rappelé les grands principes du projet d'établissement. Alors que l'école du Havre délivrera les diplômes de première classe en assurant les 4e et 5e années, le site de la Cité phocéenne va se concentrer sur les trois premières années du cycle car, à ses yeux, "Marseille est le port où se trouvent de nombreux armateurs". Quant à l'école de Nantes, elle assurera les formations en connexion avec l'industrie. Enfin, celle de Saint-Malo prodiguera celles ayant un lien avec les machines et la sécurité". Cette complémentarité des sites permettra aux écoles du Havre et de Marseille "de ne pas se faire concurrence", a-t-il souligné. Quant à l'ouverture de l'ENSM vers les formations d'ingénieurs, il a insisté : "Il faut faire comprendre qu'un navire est une petite usine".

Vincent Calabrèse

Lundi 2 Décembre 2013



Lu 162 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:01 Marseille-Lyon : un avenir en commun


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse