L'Espagne va gagner 4 md d'euros de la privatisation d'Aena


L'État espagnol empochera plus de 4 milliards d'euros grâce à l'entrée en bourse mercredi 11 février du gestionnaire d'aéroports Aena à 58 euros par action, lors de la plus grosse opération en Europe depuis le début de l'année.


Aena a fixé le prix de l'action à 58 euros © Aeropuerto de Gran Canaria
Aena a fixé le prix de l'action à 58 euros © Aeropuerto de Gran Canaria
L'État espagnol va gagner plus de 4 milliards d'euros de la privatisation d'Aena. Cette privatisation partielle valorise le groupe dont l'État conserve la majorité du capital à 8,7 milliards d'euros. 44,55 % du capital du premier groupe aéroportuaire au monde en termes de passagers accueillis doit être introduit en Bourse mercredi 11 février mais l'offre pourra être élargie à 49 %, ce qui rapportera jusqu'à 4,26 milliards d'euros, selon Aena. La demande a été près de cinq fois plus forte que l'offre, permettant de fixer un prix dans le haut de la fourchette qui allait de 53 à 58 euros, précise Aena.

Aena gère 46 aéroports

Le gouvernement conservateur avait prévu dès 2012 de privatiser partiellement Aena, mais l'opération a dû être gelée à l'automne dernier, officiellement en raison d'un problème technique. De plus, l'appétit des investisseurs n'était pas au rendez-vous. La situation a changé depuis, ce qui a permis au gouvernement de relever fortement la fourchette de prix, fixée en octobre entre 41,5 euros et 53,5 euros.
Madrid voulait céder 21 % du capital à un noyau dur d'actionnaires constitués de la famille March, l'une des grandes fortunes d'Espagne, du groupe espagnol de BTP et de services Ferrovial et du fonds britannique The Children's Investment Fund (TCI) et de placer sur le marché 28 % supplémentaires. Mais ces trois groupes ayant proposé un prix d'achat plus bas que celui finalement retenu, ils ont été exclus de l'opération et jusqu'à 49 % du capital seront directement placés sur le marché. Près de 95 % de l'offre est réservée aux investisseurs institutionnels, le reste revenant aux particuliers.
Aena gère 46 aéroports et deux héliports en Espagne et possède une quinzaine de participations à l'étranger, par exemple dans l'aéroport londonien de Luton ou encore en Amérique latine. Près de 196 millions de passagers ont transité par ses aéroports espagnols en 2014.

AFP

Mardi 10 Février 2015



Lu 36 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 15:12 Fort rebond du fret aérien mondial en octobre


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse