L'Iata estime que 2014 a été l'année la plus sûre de l'aviation


En dépit de catastrophes aériennes meurtrières, l'aviation civile a connu en 2014 l'année la plus sûre de son histoire, a souligné lundi 9 mars le directeur de l'Association internationale des transporteurs aériens, ajoutant que l'industrie allait tout faire pour améliorer encore son bilan.


En 2014, l'Iata a recensé 12 accidents mortels impliquant tous types d'appareils © Airbus
En 2014, l'Iata a recensé 12 accidents mortels impliquant tous types d'appareils © Airbus
L'Association internationale des transporteurs aériens (Iata) estime que 2014 a été l'année la plus sûre de l'aviation. "En dépit du fait que la question de la sécurité aérienne s'est retrouvée à la une des journaux pendant une bonne partie de l'année 2014, il est sûr de prendre l'avion", a déclaré Tony Tyler. Il commentait à Hong Kong le rapport de son organisation sur la sécurité de l'aviation civile en 2014. "Et de surcroît, nous travaillons pour que le transport aérien soit encore plus sûr", a-t-il ajouté.

"Le taux d'accident est "le plus faible" de l'histoire de l'aviation"


En 2014, l'Iata a recensé 12 accidents mortels impliquant tous types d'appareils, à comparer avec une moyenne de 19 accidents de ce type entre 2009 et 2013. Le taux d'accident est "le plus faible" de l'histoire de l'aviation (0,23 accident pour un million de vols) soit un accident pour 4,4 millions de vols, selon le rapport. En 2013, ce taux était de 0,41. Toutefois, un nombre plus important de personnes a trouvé la mort en avion en 2014 : 641 personnes ont été tuées contre une moyenne de 517 morts par an entre 2009 et 2013, dit le rapport. L'Iata n'a pas tenu compte dans son rapport du crash d'un Boeing 777 de Malaysia Airlines (vol MH17) abattu en juillet dans l'est de l'Ukraine (298 morts) car il ne s'agissait pas d'un accident.

Améliorer la traçabilité des appareils

Après la disparition restée mystérieuse à ce jour du vol MH370 de la Malaysian Airlines le 8 mars 2014 avec 239 personnes à bord, l'industrie aéronautique est déterminée à améliorer la traçabilité des appareils, a également souligné Tony Tyler. "L'industrie est unanime à penser qu'elle doit faire quelque chose pour améliorer les dispositifs de traçabilité", a-t-il dit. Début février, l'agence onusienne Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) a décidé d'imposer à partir de 2016 le suivi minute par minute des avions en cas d'incident mais l'Iata avait souligné que bon nombre de compagnies n'allaient pas attendre pour améliorer la traçabilité des vols.

AFP

Mardi 10 Mars 2015



Lu 47 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse