L'Iata révise en baisse les prévisions 2013


La prévision de bénéfice des compagnies aériennes a été révisée en baisse de 8 % pour cette année mais celle publiée pour l'an prochain lundi 23 septembre par l'Association internationale des transporteurs aériens (Iata) laisse entrevoir un bon cru 2014.


© Airbus/P. Masclet
© Airbus/P. Masclet
Pour cette année, le bénéfice des compagnies aériennes devrait être de 11,7 milliards de dollars, une prévision revue en baisse par rapport aux 12,7 milliards encore espérés en juin. L'an dernier, les compagnies aériennes dans le monde avaient dégagé un bénéfice de 7,4 milliards. Le chiffre d'affaires des compagnies aériennes devrait atteindre 708 milliards de dollars en 2013, un niveau révisé légèrement à la baisse par rapport aux prévisions de juin (711 milliards). Cette révision "reflète la brusque hausse du prix du pétrole associée à la crise syrienne et la croissance décevante dans plusieurs marchés émergents", a déclaré à Montréal le directeur général de l'Iata, Tony Tyler. "La rentabilité continue sur une tendance à l'amélioration" en dépit de l'envolée du prix du pétrole dont la facture globale pour les compagnies devrait être de 213 milliards, pratiquement le tiers des coûts d'exploitation, a-t-il ajouté.

"Le fret reste l'ombre au tableau"


Pour le transport de passagers, l'augmentation par rapport à l'an dernier devrait être de 5 % avec un total de 3,12 milliards de passagers. Selon l'Iata, le taux d'occupation des sièges atteindra un niveau record à 80,2 % en moyenne dans les avions dans le monde. Le chiffre d'affaires pour les passagers pourrait atteindre 565 milliards de dollars (+ 13,7 %). Le fret reste l'ombre au tableau pour les compagnies aériennes avec un chiffre d'affaires attendu de 59 milliards, en baisse de 4,9 % par rapport à l'an dernier. Selon l'Iata, les compagnies aériennes ont souvent ajusté leur capacité en sièges pour les passagers au détriment des marchandises.

Le fret devrait progresser de 3,7 % en 2014

Pour 2014, l'embellie pourrait venir donner aux compagnies aériennes un bénéfice de 16,4 milliards de dollars, ce qui en ferait la seconde année la plus rentable depuis 2000 avec le record de 19,2 milliards en 2010. Le chiffre d'affaires des compagnies aériennes devrait atteindre 743 milliards l'an prochain. Pour ses prévisions, l'Iata table sur une croissance économique mondiale de 2,7 % et un prix du pétrole plus bas avec un baril en moyenne à 105 dollars (prévision de 109 dollars en moyenne en 2013). Avec une charge de carburant moins importante, les compagnies pourront améliorer leur rentabilité d'autant que le trafic passagers pourrait augmenter de 5,8 % en 2014. Avec une reprise économique plus franche, le fret devrait progresser de 3,7 %. L'amélioration du transport aérien devrait se concrétiser dans toutes les régions avec une embellie marquée en Amérique du Nord où les transporteurs aériens devraient dégager 6,3 milliards de bénéfices. Pour l'Europe, les compagnies aériennes pourraient engranger 3,1 milliards de dollars de profits, 3,6 milliards en Asie et 2,1 milliards au Moyen-Orient.
Le directeur général Tony Tyler a tempéré l'optimisme en estimant que l'équilibre restait fragile en 2014. "Avec des bénéfices de 16,4 milliards pour le transport de presque 3,3 milliards de passagers, les compagnies aériennes récolteront en moyenne 5 dollars par passager", a-t-il dit. Dès lors, même "une légère modification de l'environnement opérationnel, une nouvelle taxe ou une quelconque augmentation de coût, pourrait modifier sensiblement les prévisions". Le patron de l'Iata juge que les responsables politiques seraient bien inspirés de veiller, dans leur désir de nouvelles réglementations, de prêter attention à la fragilité de l'équilibre "coûts-bénéfices" du transport aérien.

Un mécanisme mondial pour le CO2

L'industrie aérienne a appelé lundi à la création d'un mécanisme mondial obligatoire pour stabiliser ses émissions de CO2 à partir de 2020, craignant que la multiplication de systèmes régionaux, comme la taxe européenne, ne mène à une guerre commerciale entre les compagnies aériennes. Tony Tyler s'est dit "optimiste" sur la possibilité que les États membres de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) s'entendent sur les principes menant à la création d'un tel mécanisme lors de l'assemblée triennale de cette agence spécialisée de l'ONU qui s'ouvre mardi 24 septembre à Montréal. "Nous avons besoin d'un mécanisme pour que l'industrie paye pour sa croissance après 2020", a déclaré Tony Tyler. "Nous croyons qu'un mécanisme mondial obligatoire de compensation du carbone serait le plus simple et le plus facile à instaurer". "Nous avons sept ans devant nous pour le mettre en place. C'est faisable si l'assemblée de l'OACI s'entend sur ce qui devrait être fait pour 2020 et entre-temps".

AFP

Mardi 24 Septembre 2013



Lu 73 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse