L'Inde refuse de démanteler l'"Exxon Valdez"



© ITOPF
© ITOPF
Le pétrolier "Exxon Valdez", à l'origine d'une gigantesque marée noire en Alaska en 1989, n'a pas obtenu l'autorisation d'accoster en Inde où il devait être démantelé. L'autorité portuaire du Gujarat a indiqué qu'elle avait refusé au navire, rebaptisé "Oriental Nicety", d'accoster après que la Cour suprême de New Delhi eut exigé des assurances complémentaires concernant les risques de pollution. "L'autorisation n'a pas été accordée", a expliqué un responsable à Ahmedabad, capitale du Gujarat, sous couvert de l'anonymat, ajoutant que le pétrolier naviguait déjà dans les eaux territoriales indiennes.
Une société indienne spécialisée dans le démantèlement des navires pour en récupérer la ferraille avait obtenu le contrat pour ses chantiers d'Alang. Des défenseurs de l'environnement ont adressé une pétition à la Cour suprême afin d'obtenir des assurances sur le fait que le navire ait été préalablement débarrassé de tout matériau toxique, conformément à la Convention de Bâle. La Cour a mandaté le gouvernement pour qu'il obtienne ces garanties avant de donner le feu vert au navire, dont le naufrage avait fait échapper 40 millions de litres de pétrole et pollué 1.300 km de côtes en Alaska. La Convention de Bâle sur le contrôle des mouvements transfrontaliers de déchets dangereux, dont l'Inde est signataire, est entrée en vigueur en mai 1992.
L'Inde avait déjà il y a quelques années refusé d'accueillir l'ex-porte-avions français "Clemenceau", arguant de la présence d'amiante à son bord. Sa vie s'était achevée dans un chantier de Grande-Bretagne.

AFP

Jeudi 10 Mai 2012





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse