L'Indonésie, nouvel eldorado céleste


240 millions d'habitants, 17.500 îles saupoudrées sur une distance de 5.000 km et une classe moyenne en pleine croissance : l'Indonésie voit exploser son marché aérien, aiguisant l'appétit des constructeurs aéronautiques Airbus et Boeing qui en ont fait leur nouveau champ de bataille.


© Mandala
© Mandala
En assistant mercredi 11 avril à Jakarta à la signature d'un contrat de 2,5 milliards de dollars (1,9 milliard d'euros) pour le géant européen Airbus (pour onze A330-300 à la compagnie Garuda), le Premier ministre britannique, David Cameron, a sonné la contre-attaque contre le puissant rival américain Boeing. En novembre dernier, lors d'une visite officielle, le président américain, Barack Obama, avait annoncé triomphalement, à peine descendu de l'avion, l'achat, par la compagnie indonésienne Lion Air, de 230 Boeing 737 pour 22 milliards de dollars environ. La commande, la plus importante passée dans l'histoire de l'aviation civile mondiale, avait braqué les projecteurs sur cet immense pays méconnu et en plein boom économique.
Depuis 2005, le plus grand pays musulman de la planète connaît une croissance moyenne d'environ 6 % par an. Et elle va s'accélérer, pour atteindre 6,6 % par an sur la période 2012-2016, prévoit l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). L'Indonésie sera ainsi l'économie la plus dynamique en Asie du Sud-Est, selon l'organisation. "De plus en plus de gens atteignent un niveau de revenus leur permettant de voler et, parallèlement, de plus en plus de compagnies proposent des liaisons depuis le seuil de votre porte, pour des tarifs beaucoup plus abordables", explique Peter Harbison, président du Centre pour l'aviation basé en Australie. "Réunissez les deux et vous avez la recette d'une croissance extraordinaire". Le marché intérieur a ainsi bondi "d'environ 500 % ces dix dernières années", estime l'expert.

"Le nombre de passagers a bondi de 15 % en 2011"


Et la croissance n'est pas prête de s'arrêter, assure Gerry Soejatman, analyste à la société indonésienne de services aéronautiques Dini Nusa Kusuma. "Aujourd'hui, environ 60 millions d'Indonésiens, soit un quart de la population, prennent l'avion au moins une fois par an. Ce nombre pourrait facilement doubler si les tarifs sont favorables", prédit-il. L'an dernier, le nombre de passagers transportés en Indonésie a bondi de 15 %, selon des chiffres officiels, en particulier stimulé par les nouvelles compagnies qui poussent comme des champignons.

Mandala, une résurrection symbolique

L'une des principales compagnies privées, Mandala, est ainsi récemment réapparue dans le ciel indonésien, une résurrection symbolique : la compagnie avait fait faillite en janvier 2011 mais elle a été remise à flots par Tiger Airways. Cette compagnie singapourienne à bas prix a pris 33 % du capital de Mandala, espérant bien, elle aussi, tirer profit de la formidable croissance du marché indonésien. La renaissance de Mandala est emblématique du formidable redressement opéré par l'industrie aérienne : à l'été 2009, les 51 compagnies indonésiennes étaient encore inscrites sur la liste noire de l'Union européenne, où elles avaient été placées en juin 2007 après une série d'accidents. Aujourd'hui, la plupart d'entre elles - elles sont maintenant 53 - peuvent emprunter l'espace aérien européen, à l'exception notoire de la première compagnie indonésienne, Lion Air.

Loïc Vennin

Jeudi 12 Avril 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse