L'OACI exhorte au développement des énergies renouvelables


L'Organisation de l'aviation civile internationale exhorte le secteur aérien à adapter ses pratiques au réchauffement climatique, en favorisant les économies énergétiques et en développant les alternatives aux carburants fossiles.


Les émissions de CO2 du secteur aérien n'ont pas été prises en compte lors de la Cop21 © ADP Gwen Le Bras
Les émissions de CO2 du secteur aérien n'ont pas été prises en compte lors de la Cop21 © ADP Gwen Le Bras
L'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) a exhorté le secteur mardi 16 février au développement des énergies renouvelables. Un groupe d'experts de cette agence des Nations unis avait annoncé la semaine dernière un accord préliminaire, et applicable dès 2020, imposant aux nouveaux modèles d'appareils des réductions d'émissions de CO2, principal gaz à effet de serre (GES) à l'origine des changements climatiques. Cette nouvelle norme doit être formellement adoptée à l'automne. "Cette toute première norme d'émission de CO2 du secteur de l'aviation civile permettra de réduire les émissions (de GES) dans les années à venir", a déclaré Fang Liu, secrétaire générale de l'OACI, à la tribune du Conseil des relations internationales de Montréal. "Mais nous devons continuer à encourager un consensus du secteur" en matière de lutte contre le réchauffement de la planète, et favoriser "des progrès dans l'atteinte de nos objectifs environnementaux", a-t-elle souligné. "Nous avons besoin de davantage d'énergies renouvelables, en alternative aux énergies fossiles", a noté Fang Liu. Également, a-t-elle ajouté, "les compagnies aériennes doivent accroître l'adoption de technologies et de procédures éco-énergétiques", et les plateformes aéroportuaires doivent répondre aux défis du "développement durable".

Nouvelle norme à partir de 2020

La nouvelle norme d'émission de CO2, qui dépend du poids de l'appareil, s'appliquera aux nouveaux modèles lancés en production à partir de 2020, et aux nouvelles livraisons dès 2023. Les experts avaient également recommandé une date de fin de production pour les avions qui ne se conforment pas à la norme à partir de 2028. Cette réaction par l'OACI était très attendue alors que les émissions de CO2 du secteur aérien n'ont pas été prises en compte dans l'accord de Paris signé en décembre lors de la Cop21. "Les yeux du monde entier sont portés sur le secteur du transport aérien depuis la Cop21, et nous devons répondre par des progrès concrets dans la réduction des émissions" de GES, a martelé Fang Liu.

AFP

Mercredi 17 Février 2016



Lu 261 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse