L'Outre-Mer, une desserte pour tous les types de marchandises


Depuis les ports de la façade Ouest de la Métropole, de nombreuses liaisons sont proposées avec les port d'Outre-Mer. Antilles et Guyane, Tahiti et Nouvelle-Calédonie ainsi que La Réunion et Mayotte bénéficient de relations fréquentes et accessibles à tous les types de marchandises.


Le porte-conteneurs "CMA CGM Fort-Saint-Louis" en opération à Fort-de-France © B. T.
Le porte-conteneurs "CMA CGM Fort-Saint-Louis" en opération à Fort-de-France © B. T.
Le secteur des Antilles et de la Guyane dispose d'un réseau très fourni de services réguliers. Concernant la desserte des Antilles, pas moins de sept armements sont présents, couvrant soit les deux îles antillaises, Martinique et Guadeloupe, soit l'une des deux seulement.
En ce qui concerne la desserte des deux îles, le principal service est le fait de l'ensemble des quatre armements CMA CGM, Marfret, Maersk Line et WEC Lines. Doté de quatre navires identiques du type PCRF (porte-conteneurs réfrigéré polyvalent) de CMA CGM, d'une capacité de 2.200 EVP (550 prises pour conteneurs frigos), cette liaison hebdomadaire à jour fixe tourne entre Dunkerque, Rouen, Le Havre, Montoir, Pointe-à-Pitre, Fort-de-France, Pointe-à-Pitre à nouveau et retour à Dunkerque.
Autre service hebdomadaire proposé, la Stream Line dessert chaque semaine Pointe-à-Pitre et Philipsburg (île de Saint-Martin) en sortie de Radicatel (près de Rouen). Cette liaison est assurée par cinq navires identiques de 10.400 tonnes de port en lourd et 390 EVP, pouvant embarquer conteneurs et marchandises diverses. Il faut également mentionner la liaison hebdomadaire opérée par la Geest Line entre Le Havre et Fort-de-France avec quatre unités de 11.000 tonnes de port en lourd et 340 EVP.

"Des dessertes hebdomadaires dans les Antilles et en Guyane"


Les deux ports des Antilles françaises bénéficient également des touchées bi-mensuelles des navires PCTC (pure car truck carriers) de Hoegh Autoliners. Trois unités de 4.300 voitures de capacité sont affectées à ce service qui s'arrête au Havre, à Pointe-à-Pitre et à Fort-de-France. L'armateur dessert Dégrad-des-Cannes (Guyane) en transbordement depuis Pointe-à-Pitre.
Concernant la Guyane, ce département fait l'objet d'une escale chaque semaine par les porte-conteneurs du service en partenariat de CMA CGM et de Marfret. Six navires de 1.700 EVP sont employés sur le service et touchent, en ce qui concerne les ports français, Rouen et Le Havre d'une part, Dégrad-des-Cannes d'autre part. Ces mêmes navires réalisent en route une escale à Philipsburg (île de Saint-Martin).

Océan Indien : conteneurs et roulier

Les trois premiers armements mondiaux, Maersk Line, Mediterranean Shipping Company et CMA CGM sont tous trois présents sur la desserte des ports de l'océan Indien. Cette zone est couverte par des liaisons conteneurisées faisant appel à des connexions depuis l'Europe du Nord, et de la France en particulier, via des hubs. La compagnie danoise assure l'acheminement des conteneurs depuis Le Havre vers Port-Réunion (et les autres destinations de cette région) via le service IOI (Indian Ocean Island). Pour sa part, MSC connecte l'ensemble des ports de la façade Atlantique (Le Havre, Rouen, Montoir, Dunkerque, Bordeaux...) à Port-Réunion tandis que Longoni est relayé via Port-Louis (service Indian Ocean). Enfin, CMA CGM relie les ports de Dunkerque et Le Havre à l'océan Indien (desserte de Port-Réunion et de Longoni) avec la liaison Mascareignes Express. Les trois liaisons présentent des fréquences hebdomadaires. Il faut ajouter à ces quatre armements l'allemand DAL (Deutsche Afrika Linien) qui assure une liaison régulière du Havre vers Port Réunion et Longoni.
À ces services conteneurisés s'ajoutent des dessertes par navires rouliers, en direct des ports de l'Hexagone. Elles sont opérées par deux armements spécialisés : Hoegh Autoliners, d'une part, Wallenius Wilhelmsen Logistics, d'autre part. Concernant Hoegh Autoliners, la compagnie touche Le Havre régulièrement et propose des liaisons régulières vers Port Réunion. Côté Wallenius-Wilhelmsen, la compagnie dessert également Port Réunion sur une base régulière depuis Le Havre avec des navires "car-carriers"/"pure car truck carriers".

Pacifique : une offre concentrée

Tahiti et la Nouvelle-Calédonie bénéficient de services réguliers en direct depuis l'Europe du Nord, et les ports français en particulier. L'offre se concentre autour de deux liaisons : le service PAD (Panama Direct) assuré en partenariat par CMA CGM et Marfret, d'une part, la liaison Seatrade, d'autre part. S'ajoutent à ces services, des escales régulières de "car-carriers".
Concernant le service PAD (Panama Direct) des armements CMA CGM et Marfret, il touche sur le continent toutes les deux semaines les ports de Dunkerque et du Havre, et Papeete ainsi que Nouméa, côté Pacifique. Une flotte de six navires de 2.250 à 2.550 EVP est affectée à cette relation (qui touche également plusieurs ports en Amérique du Nord, en Amérique centrale, en Australie et en Nouvelle-Zélande). Pour sa part, la ligne Seatrade dessert trois fois par mois les deux ports de Dunkerque et Rouen-Radicatel à destination de Papeete et Nouméa (puis la Nouvelle-Zélande). Dotée de navires de 12 à 16.500 tonnes, cette liaison embarque à la fois des conteneurs et du conventionnel. MSC propose également un service conteneurisé vers Nouméa.
Au Havre, le Pacifique est également proposé par deux transporteurs ro-ro spécialisés, Hoegh Autoliners (liaisons du Havre vers Nouméa) et Wallenius Wilhelmsen Logistics (Nouméa et Papeete) par navires car-carriers/PCTC.

B. T.

Mardi 17 Février 2015



Lu 251 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse