L'UAF défend le pluralisme des aéroports français


L'Union des aéroports français a tenu à faire une nouvelle mise au point après la remise du rapport du Conseil supérieur de l’aviation civile (CSAC) sur le maillage aéroportuaire qui a, selon lui, "fait resurgir les vieux débats sur le nombre et le coût des aéroports en France".


© ADP
© ADP
L'Union des aéroports français (UAF) défend le pluralisme des aéroports français. Chiffres à l'appui, l'UAF assure que le pays n'est pas en surcapacité, du moins par rapport à ses voisins : "la France compte un aéroport pour 10.000 km2 alors que le Royaume-Uni compte un aéroport pour 5.300 km2 et l’Italie un pour 9.000 km2.
Elle rappelle aussi leur poids dans l'économie française : "Les aéroports coûtent peu aux finances publiques – 2,5 % des investissements publics dans les infrastructures de transport, alors qu’ils génèrent 82 milliards d’euros de retombées économiques !"
Pour la fédération, "ce «serpent de mer» occulte le dynamisme de nombreuses plateformes de petite taille, propriétés des collectivités locales" et plus que la question de leur nombre, c'est celle de leur vocation qui est importante. Ainsi, "le trafic passager ne résume pas à lui seul les réalités économiques des aéroports français (…) Le réseau aéroportuaire répond en effet aux besoins, variés, de tous les utilisateurs du mode aérien et de tous les acteurs de l’industrie aéronautique française", soulignent les aéroports français.
Ces derniers énumèrent ainsi les spécificités des plateformes françaises, dont 166 sont adhérentes à l'UAF : "Au sein du réseau aéroportuaire français coexistent des aéroports tournés essentiellement vers le trafic commercial, des plateformes spécialisées dans l’aviation générale et d’affaires et dans des missions de service public (évacuation sanitaire, transport d’organes, secours en montagne…) et des aéroports de proximité où l’on trouve la plupart des activités aéronautiques. Certains sites aéroportuaires sont tout autant des plateformes industrielles et logistiques à vocation aéronautique que des plateformes dédiées au transport aérien".
Pour la fédération, "les aéroports de proximité et les plateformes spécialisées jouent au sein de ce réseau tout leur rôle au service de l’attractivité et de l’aménagement des territoires". Et l'UAF de prôner la préservation de ce réseau par les Pouvoirs publics, mettant en garde contre "le transfert des charges de l’État aux collectivités, la suppression de services publics et les réglementations trop strictes".

Franck André

Mardi 21 Février 2017



Lu 324 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 16 Novembre 2017 - 15:00 Le trafic des aéroports parisiens en hausse €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse