L'UE se divise sur des sanctions contre la Chine


Dix-huit pays de l'Union européenne, dont l'Allemagne, ont refusé d'imposer des sanctions à la Chine pour protéger l'industrie photovoltaïque, et contraint la Commission européenne à chercher une solution négociée avec Pékin pour éviter des représailles commerciales.


© Suntech
© Suntech
Premier partenaire européen de la Chine, l'Allemagne s'est publiquement prononcée contre la proposition de la Commission européenne d'une taxation provisoire de 47 % en moyenne sur les panneaux solaires importés de Chine afin de protéger les firmes européennes du secteur.

30.000 emplois menacés

Le commissaire au Commerce, "Karel De Gucht, a fait savoir au vice-ministre chinois qu'il était parfaitement au courant des pressions exercées par la Chine sur un certain nombre d'États pour les contraindre à s'opposer à la position de la Commission européenne", a indiqué son porte-parole, John Clancy. "Karel De Gucht a expressément dit au vice-ministre chinois qu'il était disposé à négocier une solution sur les panneaux solaires", a-t-il ajouté. "Les Chinois n'ont pas soumis de proposition particulière, ce qui est normal car les négociations n'ont pas encore commencé et que l'Union européenne a jusqu'au 5 juin pour prendre une décision".
Karel De Gucht a insisté sur la nécessité de conserver à la Commission européenne son indépendance pour les décisions sur des droits anti-dumping. Il avait proposé en décembre d'instaurer des droits temporaires dans l'attente de la fin de l'enquête sur les pratiques des entreprises chinoises du secteur car "il fallait protéger en urgence des compagnies européennes dont la survie est menacée par des pratiques déloyales de la part des industriels chinois". "30.000 emplois sont menacés dans ce secteur en Europe", a souligné le porte-parole. La Commission européenne a été saisie de plaintes des fabricants de l'UE et a ouvert une enquête qui doit s'achever en décembre 2013. "C'est à ce moment que les États auront vraiment leur mot à dire", a rappelé John Clancy.

Christian Spillmann et Céline Le Prioux

Mardi 28 Mai 2013



Lu 140 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse