L’UPR toujours remontée contre les élus à Rouen


En assemblée générale le 23 juin, l’Union portuaire de Rouen s’est félicitée du bon premier semestre du Grand Port maritime. L'UPR reste cependant remontée contre certains responsables politiques locaux, contre le canal Seine-Nord et contre le rapport Bonny. «Mais nous ne sommes pas contre tout, comme certains le prétendent», assure Philippe Dehays, réélu à la présidence de l’association.


© GPMR P. Boulen
© GPMR P. Boulen
«Grâce au dynamisme commercial des opérateurs, la campagne céréalière qui s’achève s’annonce très bonne malgré des débuts hésitants et, à mi-mai, les trafics conteneurisés progressent de 21 %». Question activités donc, le premier semestre du Grand Port maritime de Rouen (GPMR) réconforte l’UPR et ses 130 entreprises adhérentes. Parmi elles, deux nouvelles signent leur entrée : le groupe de négoce céréalier Beuzelin, qui construit actuellement un silo haut de gamme à Petit-Couronne, et AAS (Atlantic Energy), un avitailleur en carburants fraîchement installé dans le bassin Jupiter avec une barge automotrice. Voilà pour le côté pile. Côté face, les relations avec le président de la Métropole Rouen Normandie, Frédéric Sanchez, et avec le maire de Rouen, Yvon Robert, très électriques depuis plusieurs mois, ne s’arrangent guère. Une réunion au sommet a bien été programmée le 21 mai dernier pour tenter d’arrondir les angles, sans succès. «À la différence des autres ports français, nous ne les sentons pas impliqués au soutien du mondé économique en général et portuaire en particulier. Pour preuve leurs absences dans les instances représentatives du port soulignées dans un rapport récent de la Cour des comptes. De notre côté, nous sommes demandeurs d’un dialogue clair et constructif», commente Philippe Dehays.

"La campagne céréalière qui s’achève s’annonce très bonne"


Parmi les points d’achoppement, l’interdiction de circulation des poids lourds sur les quais rive gauche pour desservir le port figure en bonne place. Mais pas seulement. On retrouve également l’absence de transports en commun en zone portuaire malgré l’importance de la contribution financière des entreprises portuaires, les problèmes de fiscalité foncière ou encore l’expansion vers l’ouest des projets urbanistiques sur des sites jusqu’ici dédiés à l’industrie.
Autre sujet d’actualité : le projet de canal Seine-Nord Europe. Alors qu’un déluge de réactions hostiles éclate en aval du fleuve, l’UPR ne souhaite plus hurler avec les loups. «Nous avons été les premiers et les seuls, il y a dix ans et plus, à nous opposer à ce projet, véritable entonnoir pour la marchandise des ports du Benelux vers Paris. Ce choix a été fait. À nous désormais de gagner en compétitivité et fiabilité pour limiter la casse. En incitant par exemple aux investissements le long du canal», estime Pierre-Marie Hébert, directeur de l’UPR.
Enfin, concernant le rapport Bonny et les textes de loi qui en découleront, c’est Éric Dubès, trésorier de l’UPR et directeur de Somap (Sealogis), qui monte au créneau : «Nous sommes inquiets pour trois raisons. D’abord, l’absence de véritables clarifications. Ensuite, associer la CGT aux projets bords à quai, ne serait-ce que dans un rôle consultatif, nous semble un repoussoir aux investissements. Enfin, supprimer le recours à l’intérim pénaliserait Rouen, seul port à utiliser cette possibilité».

Vincent Rogé

Jeudi 25 Juin 2015



Lu 588 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse