L'Union des aéroports français dénonce la suppression de 13 points de passage frontaliers


L'Union des aéroports français dénonce la "suppression brutale" de 13 des 85 points de passage frontaliers en France signifiant l'arrêt du trafic de l'aviation d'affaires en provenance ou à destination des pays hors Schengen dans ces aéroports.


© Aéroport du Castellet
© Aéroport du Castellet
L'Union des aéroports français (UAF) a dénoncé lundi 19 septembre la suppression de 13 points de passage frontaliers (PPF). "Cette mesure, brutale, a été prise sans concertation avec la profession, sans délais de prévenance et sans recherche de solution alternative", regrette l'UAF. Selon l'organisation, qui compte 150 membres, la décision prise par les autorités françaises de supprimer les missions de contrôles douaniers sur de petites plateformes, spécialisées en aviation générale et d'affaires, doit être publiée de manière imminente au "Journal officiel" de l'Union européenne.
"La suppression pure et simple d’un PPF menace de fait la viabilité économique de l’aéroport concerné et porte atteinte à l’attractivité et à la compétitivité du territoire", estime l'UAF, ajoutant que "l’aviation d’affaires assure les équilibres économiques d’un grand nombre d’aéroports" et porte le développement économique de nombreux territoires.
La liste des aéroports concernés n'a pas été communiquée officiellement, a précisé le délégué général de l'UAF, Nicolas Paulissen. Un tract syndical cite ceux d'Abbeville, Agen-La Garenne, Amiens Glisy, Annemasse, Besançon-la Vèze, La-Môle-Saint-Tropez, Lannion, Le Castellet, Lognes-Emerainville, Montbéliard-Courcelles, Nevers-Fourchambault et Vichy-Charmeil. S'y ajouterait, selon une source proche du dossier, La Roche-sur-Yon.

3.000 emplois directs

Cette décision "vient en contradiction avec les objectifs de développement de la connectivité aérienne de la France encore rappelés le 31 août dernier par les secrétaires d’État au Tourisme et aux Transports", estime l'UAF. L’aviation d’affaires représente en France "plus d’un milliard d’euros de chiffre d’affaires et de plus de 3.000 emplois directs", selon l'organisation.

AFP

Mardi 20 Septembre 2016



Lu 280 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse