L'aéroport Marseille-Provence assoit sa position de hub en Méditerranée


Avec 55.893 tonnes traitées en 2016, soit une hausse de 7,1 % de son trafic par rapport à 2015, l'aéroport Marseille-Provence confirme ses prévisions grâce au développement du trafic de DHL et de Chronopost.


Le hub express assure toujours l'essentiel de la progression à Marseille © Aéroport Marseille-Provence
Le hub express assure toujours l'essentiel de la progression à Marseille © Aéroport Marseille-Provence
En ligne avec les prévisions, l’activité fret de l’aéroport Marseille-Provence (AMP) connaît une hausse de 7,1 % en 2016, avec 55.893 tonnes avionnées. Un nouveau record, porté par le développement des expressistes, qui confirme la position de la plateforme en Méditerranée.
Ainsi, alors que le fret traditionnel demeure stable, l'express progresse de 7,8 %. En tête, DHL qui tire profit de ses nouvelles infrastructures : en 2015, l’allemand a doublé sa surface d’entrepôt sur AMP et investi dans une nouvelle chaîne de tri. Dans la foulée, ses opérations vers la Méditerranée occidentale, notamment vers l'Algérie, ont été déplacées de Barcelone à Marseille. Pour la France, l’intégrateur s’appuie désormais sur Marseille pour desservir Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca), la Corse et l’Occitanie, renonçant presque à l’exploitation de son pôle niçois. "D'octobre à fin décembre 2016, le fret de DHL destiné à l’Est de Paca a été traité à Nice pour ne pas saturer Marseille en prévision de la forte hausse du trafic liée à la période de Noël", explique le responsable fret d’AMP, Jean-Marc Boutigny. Malgré ce report, DHL progresse de 16,3 % sur l’année, avec 14.764 tonnes transportées.

Un aéroport de marché aussi

Chronopost, qui a doublé ses capacités vers Rennes, demeure leader du fret aérien marseillais, avec 15.104 tonnes transportées (+12,3 % par rapport à 2015). UPS a traité 8.754 tonnes, soit +7,3 % par rapport à 2015. De leur côté, Fedex et TNT plombent la fête. Leur fusion autorisée par la Commission européenne en janvier 2016 se solde pour le moment par de mauvais chiffres à Marseille-Provence : Fedex progresse de 1 % (1.322 tonnes transportées) alors que le trafic du néerlandais TNT chute de 6,2 % par rapport à 2015, avec 10.313 tonnes de fret. "Nous n’attendons pas de développement majeur de la part de Fedex en 2017 ou 2018, mais ce rachat devrait conduire ensuite l’américain à renforcer son emprise européenne, ce qui impliquera sans aucun doute une croissance de leur activité sur AMP", prévoit Jean-Marc Boutigny.

 

"Objectif de 70.000 tonnes en 2025"


Car du point de vue du responsable fret, la plateforme n’a pas vraiment de concurrent dans le sud du pays : "Le département des Bouches-du-Rhône est un territoire qui génère à lui seul un important volume de fret, explique-t-il. Environ 60 % du tonnage traité par AMP est ainsi lié à l’activité locale". Un argument qui fait mouche chez les expressistes. Et que l’aéroport met avant pour atteindre d’ici 2025 son objectif de traiter 70.000 tonnes de fret. Si la croissance annuelle enregistrée par la plateforme et les perspectives mondiales de développement du fret express permettent d’y croire, Jean-Marc Boutigny demeure prudent : "Après cette excellente année 2016, la croissance de l’activité en 2017 devrait s’établir à 2 %".

Les vols passagers poussent le fret traditionnel

Le fret traditionnel, stable cette année avec 5.636 tonnes transportées, pourrait ouvrir quelques opportunités de croissance, compte tenu des ambitions de développement d'AMP sur le long courrier, notamment vers le Moyen-Orient ou la Chine. En attendant, près du tiers du trafic (1.993 tonnes) est porté par Air Algérie, essentiellement grâce à sa liaison cargo qui achemine du matériel pétrolier vers Hassi Messaoud (1.587 tonnes en 2016) et par Air Corsica (1.896 tonnes), malgré une baisse de 5,2 % de son trafic fret, qui lui fait perdre son leadership sur le fret traditionnel marseillais. Si les volumes transportés demeurent modestes, les vols passagers de British Airways (60 tonnes de fret, + 111,6 %), Tap (+35,7 %), Air Madagascar (+ 32,2 %), Tunisair (+ 26,2 %) ou Lufthansa (+ 23,8 %) présentent de bons résultats : "Quand Lufthansa développe ses lignes passagers entre Marseille et Munich ou Francfort, elle contribue à la croissance du fret d'AMP en reliant l'aéroport à deux plateformes majeures en Europe", conclut Jean-Marc Boutigny.
En 2016, AMP a accueilli près de 8,5 millions de passagers (+ 2,6 % par rapport à 2015). Le chiffre d’affaires de la société gestionnaire s'établit à 134 millions d'euros, en hausse de 3 %, avec un endettement de 16 millions. Sa privatisation n’est pas attendue avant mai 2018, selon son directeur, Pierre Régis, qui considère que l'État prendra "logiquement" ce chemin, dès que le gestionnaire, passé récemment en société anonyme, aura bouclé trois exercices comptables complets.

Caroline Garcia

Lundi 16 Janvier 2017



Lu 1148 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse