L'aéroport de Nice va baisser ou geler ses redevances



© Nice-Côte d'Azur
© Nice-Côte d'Azur
L'aéroport de Nice va baisser ou geler les redevances aéroportuaires des vols commerciaux à partir de 2016, pendant dix ans, pour renforcer la compétitivité du transport aérien et de la France. Le groupe Aéroports de la Côte d'Azur a expliqué mardi 16 juin que cette décision devrait bénéficier à "la compétitivité du secteur du transport aérien en France, au premier bénéfice de son territoire et de son attractivité". Il compte sur la croissance du volume qui devrait en découler, "notamment à l'international, et devrait compenser l'impact de la baisse unitaire des redevances". Ainsi, le gestionnaire de l'aéroport Nice-Côte d'Azur, deuxième de France en termes de passagers, va baisser de 2,5 % la redevance passagers à l'hiver 2016-2017, et la geler ensuite pendant neuf ans, et geler pendant dix ans les deux autres composantes des redevances aéroportuaires - atterrissage et stationnement. Concernant les saisons estivales, il n'y aura pas de baisse mais un gel des redevances pendant dix ans. "Ceci aboutira à un transfert de valeur de l'aéroport vers les passagers, les entreprises clientes et les compagnies aériennes, évalué entre 57 et 72 millions d'euros sur la période", détaille Aéroports de la Côte d'Azur, qui souligne par ailleurs qu'il "entend encore poursuivre ses efforts systématiques de réduction de la taxe de sûreté (usuellement dénommée taxe d'aéroport)". Le groupe se réserve toutefois une possibilité d'augmentation des redevances, en cas d'inflation supérieure à 1,5 % notamment. Il a par ailleurs confirmé ses projets d'investissements sur cette même plateforme pour un montant voisin de 350 millions d'euros sur les dix prochaines années, de 2015 à 2025. Il ajoute que "l'aéroport Nice-Côte d'Azur figurait déjà parmi les aéroports non subventionnés les plus compétitifs de France, et compte ainsi renforcer sa place dans l'échiquier européen vis-à-vis de ses plateformes usuellement concurrentes aux yeux des compagnies aériennes". La proposition émanait du Conseil de surveillance, qui a autorisé cette décision à l'unanimité des représentants des actionnaires membres. En 2014, 11,7 millions de passagers ont utilisé l'aéroport Nice-Côte d'Azur.

AFP

Mercredi 17 Juin 2015



Lu 67 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 14:36 Bombardier livre son premier CS300 à Air Baltic €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse