L'aéroport de Nice vise 11,5 millions de passagers en 2013


Progression régulière du trafic pour l’aéroport niçois. Après une hausse record de 7,4 % en 2012 (11.189.896 passagers), le cap des 11,5 millions sera dépassé cette année selon la croissance enregistrée depuis janvier. La compagnie britannique low-cost EasyJet pourrait ravir à notre compagnie nationale le statut de premier acteur sur le principal aéroport de province. Un événement pas anodin pour le transport aérien national.


© Aéroport de Nice-Côte d’Azur
© Aéroport de Nice-Côte d’Azur
En juillet, l’aéroport de Nice-Côte d’Azur a affiché le plus fort trafic mensuel de son histoire avec 1.358.697 passagers soit une hausse de 2,5 % par rapport à juillet 2012, mois ayant bénéficié des ouvertures des bases EasyJet et Air France. À titre de comparaison, Nice fait en ce mois de juillet l’équivalent du trafic annuel d’aéroports comme Lille ou Montpellier. L’international dope le trafic niçois. Celui vers l’Europe progresse de 3,9 % avec des records pour la Suède et la Russie (+ 40 % et + 33,5 %). Des scores liés à l’augmentation des liaisons et des fréquences de compagnies nordiques comme SAS ou Norwegian. En revanche les trafics vers le Royaune-Uni et la Belgique chutent. L’Afrique du Nord est toujours à la peine en raison de la situation politique chaotique. Le Maroc au départ de Nice affiche une baisse de 24,9 % et celui vers la Tunisie de 30,6 %. Le national (+ 2,5 %) est tiré par CDG et Bordeaux mais freiné par la Corse, à l'exception de Calvi. En cumulé depuis le début de l’année, le trafic de l’aéroport progresse de 3,7 % sur l’international et 3,6 % sur le national. La première quinzaine d’août affiche même une croissance de 5,7 %. Et l’automne s’annonce plus favorable. Les réservations aériennes enregistrées par les systèmes des compagnies aériennes sont au 18 août en hausse de 0,5 % pour septembre et de 2,6 % pour octobre. Le vol sur Prague (+ 10 %), ouvert cet été par CSA, sera maintenu durant l’hiver. De son côté, Rossiya porte de deux à trois vols hebdomadaires cet hiver la fréquence de ses vols entre Nice et Leningrad. Le Moyen-Orient (- 0,3 %) pâtit de l'arrêt de ses trois vols vers Doha, en dépit des bons résultats sur Dubaï et Israël. Pour les long-courriers, Dubaï continue sa progression alors que le vol vers New York pâtit de la décision de Delta de l’interrompre de janvier à mars.

Programme "Altitude 2018"

Mais l’aéroport niçois tourne ses regards vers l’avenir à travers le programme "Altitude 2018", qui énonce les objectifs stratégiques, comme la confirmation d’une plate-forme européenne du Sud de l’Europe avec la possibilité d’accueillir des vols vers l’Asie. Emirates, via son hub de Dubaï, a démontré la fiabilité du projet. Les services statistiques de l’aéroport évaluent à 400.000 le potentiel de passagers circulant entre Nice et l’Asie-Océanie, via les hubs européens ou du Moyen-Orient. Parmi les autres objectifs d’"Altitude 2018", figure la volonté de devenir un acteur important en Europe pour l’aviation d’affaires et les hélicoptères, via la gestion d’aéroports d’aviation générale complémentaires. Objectif concrétisé par la prise de gestion en décembre 2012 de l’aéroport d’Albenga en Italie, suivie en juillet de Saint-Tropez-La Môle.

"L’automne s’annonce encore plus favorable"


La Société des aéroports Côte-d’Azur s’est associée à la CCI du Var pour une candidature à la gestion de l’aéroport de Toulon-Hyères.
L’aéroport de Nice générerait 7 milliards d’euros de retombées économiques dans le département, soit une progression de 18 % en quatre ans. Il emploie 5.000 salariés et le triple en indirect.

Michel BOVAS

Mardi 10 Septembre 2013



Lu 566 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 14:36 Bombardier livre son premier CS300 à Air Baltic €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse