L’aéroport niçois attend sa privatisation


Trafic en hausse, nouvelles compagnies et investissements, l’aéroport Nice-Côte d'Azur devrait séduire les prétendants.


© Nice-Côte d'Azur
© Nice-Côte d'Azur
Après une forte croissance du trafic cet été, septembre fait encore  mieux avec une hausse de près de 10 %  avec 1,2 million de passagers traités sur le mois. La première plateforme de province pressent le cap symbolique des 12 millions de passagers pour 2015. Car, en cumulé sur les neuf mois de l’année, le trafic s’élève à 9.509.621 (+ 3,2 %). Le programme hiver 2015-2016 prévoit une hausse de 4 % des sièges offerts grâce à 38 compagnies assurant 65 destinations. Et 2016 s’annonce favorable avec la prolongation sur l’année du vol Nice-New York de Delta Airlines, le retour de Qatar Airways avec trois liaisons hebdomadaires vers Doha, l’ouverture de Toronto par Air Transat, alors que, sur l’Europe, Lot annonce son retour sur Nice-Varsovie, le low-cost Wizzair défriche Budapest ou Volotea se lance sur Palerme et Rennes. EasyJet conforte sa place leader sur la plateforme en augmentant ses fréquences vers Naples, Venise, Rome et Nantes sans préjuger de  nouvelles lignes. La dynamique reste enclenchée grâce à la décision prise en juin par le Conseil de surveillance de la société aéroportuaire de baisser les redevances aéroportuaires sur dix ans pour toutes les compagnies aériennes.

Le trafic fret stagne

Le trafic fret en revanche stagne. À fin septembre, le cumul s’élève à 10.677 tonnes, soit en diminution de 5 %  par rapport à septembre 2014. Si le trafic sur la France (3.664 tonnes, + 6 ,1 %), l’Europe (1.240 tonnes, + 7,7 %) et l’Amérique du Nord (459 tonnes, + 23,6 %) reste positif, celui vers le Moyen-Orient et l’Asie (5.210 tonnes), transporté principalement par Emirates, baisse de 16,2 %. Nul doute que le retour de Qatar Airways, le maintien sur l’année de Delta Airlines  ou l’ouverture sur Toronto devrait favoriser une reprise du fret à l’international. D’autant que les compagnies asiatiques China Eastern et Xiamen Airlines ont déclaré cette année tout leur intérêt pour desservir Nice, ce qui pour l’offre fret ne sera pas sans conséquence. 

"Le programme hiver 2015-2016 prévoit une hausse de 4 %"


Parallèlement la société aéroportuaire poursuit son programme d’investissement (350 millions d'euros sur 2015-2025) avec le cofinancement à hauteur de 12 millions d'euros de l’arrivée de la ligne 2 du tramway sur l’aéroport, la refonte pour 30 millions d'euros des Terminaux 1 (2016) et 2 (2017) en attendant la construction d’une extension du Terminal 2. S’ajoute la valorisation des terrains (5 hectares) sur la partie Nord de la plateforme avec appel à promoteur pour un premier projet immobilier choisi en 2016 de 25.100 m2 dont 12.000 m2 de bureaux, des commerces, des logements pour les services de l’État et deux hôtels (un 4 et un 3 étoiles) offrant 200 à 270 chambres avec espace de séminaires, bar, restaurant et salle de fitness.
Enfin la cession des 60 % détenus par l’État dans le capital de la société aéroportuaire intéresse déjà plusieurs groupes, fonds d'investissement et opérateurs d'aéroports. Le cahier des charges est en cours d’élaboration et la cession est évaluée entre 900 et 1,2 milliard d’euros. Sont déjà sur les rangs Aéroports de Paris, le groupe Vinci associé à l'assureur Predica, Allianz Capital Partners, Macquarie, les fonds GIP (l'opérateur de London City) et Industry Funds Management (qui détient minoritairement les aéroports de Vienne et Manchester), MQG.AX,  la Deutsche Bank, les fonds de pension canadiens comme CPP, des fonds souverains asiatique, les espagnols Ferrovial (aéroports écossais et anglais), Enaire (les aéroports de Madrid et Barcelone) et l'italien Atlantia (aéroport de Rome)… Bref  la liste est pléthorique car la société aéroportuaire, outre l’aéroport de Nice, gère également Cannes et Saint-Tropez, deux spots européens pour l’aviation d’affaires. Le choix sera fait en 2016.

Michel BOVAS

Samedi 17 Octobre 2015



Lu 14 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 29 Octobre 2015 - 15:14 CMA CGM : déjà 15 ans pour les lignes NAF !


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse