L'alliance 2M s'ouvrira au coréen Hyundai en avril 2017


L'armateur coréen Hyundai Merchant Marine (HMM) rejoindra l'alliance bipartite 2M à compter du mois d'avril 2017, aux côtés de Maersk Line et MSC, ses deux partenaires historiques. Cet élargissement atypique à un troisième armateur d'une catégorie bien différente poussera ses partenaires à la rebaptiser.


© Dave Von Sponsen
© Dave Von Sponsen
Dans la grande révolution des alliances mondiales attendue pour avril 2017, un changement inattendu vient d'être confirmé. Après s'être vu refuser l'accès à la future "The Alliance"* par ses confrères et après avoir achevé sa restructuration financière, l'armateur coréen Hyundai Merchant Marine (HMM) annonce qu'il rejoindra en avril 2017 l'alliance bipartite 2M. En juin, le consultant londonien Drewry Shipping avait laissé entendre que Maersk Line s'était penché sur son éventuelle acquisition. Or, la compagnie asiatique viendra grossir les rangs de cette alliance bipartite italo-danoise, un VSA purement européen qui semblait pourtant immuable en comparaison avec les autres qui sont depuis quelques mois en total bouleversement.
On peut s'interroger sur ce que peut apporter ce troisième partenaire à cette alliance composée des deux armateurs les plus puissants du secteur de la ligne régulière. Selon le consultant néerlandais Dynamar, c'est son assise sur le "trade" transpacifique qui semble avoir convaincu 2M. Ce marché n'est en effet pas celui où l'alliance bipartite est la plus puissante à ce jour, juge l'analyste. De son côté, l'armateur coréen explique que son "entrée dans 2M lui permettra de renforcer son offre de services et de réduire ses coûts de d'exploitation. Les membres de 2M bénéficieront d'une présence renforcée en Asie et d'une meilleure couverture sur la zone transpacifique".

"Conforter l'assise sur le trade transpacifique"


Chez le consultant danois SeaIntel, on estime également que cette opération permettra à Maersk Line et à MSC de renforcer leur présence sur le transpacifique dès 2017 grâce à des navires de plus grande capacité. On ajoute que cet accord se traduira par la création de services hebdomadaires supplémentaires par rapport au nombre de lignes exploitées dans le cadre du 2M actuel.
En 2015, les trois armateurs ont vu leur trafic respectif reculer sur l'axe Extrême-Orient-côte Ouest des États-Unis. Un marché global en baisse de 4,5 % par rapport à 2014, selon Dynamar.

2,5 % de parts de marché seulement

La compagnie coréenne créée en 1976 se situe à ce jour au 14e rang mondial en termes de capacité, avec 430.500 EVP déployés sur le marché. Selon Alphaliner, l'armateur exploite 59 porte-conteneurs, dont 22 en propriété. Lourdement endetté comme son compatriote Hanjin Shipping, ses finances ne lui ont pas permis de garnir un carnet de commande anormalement vide.
Rejoindre l'alliance 2M pour cet opérateur asiatique est très singulier aux yeux des observateurs. Il ne contrôle en effet que 2,1 % de parts de marché alors que les deux premiers armateurs mondiaux contrôlent à ce jour pas moins de 28,8 % à eux deux.
On se situe bien loin du schéma P3 devant regrouper les trois leaders de la ligne régulière (Maersk, MSC et CMA CGM) mais qui s'était vu opposer une fin de non-recevoir de la part du ministère du Commerce chinois (Mofcom). Cet accord est en tout point bien éloigné aussi de l'Ocean Three mais encore de la future alliance franco-asiatique Ocean Alliance. Il est enfin diamétralement opposé de l'actuel CKYHE et de la future "The Alliance".
À ce jour, nul ne sait si 2M changera de nom ou pas dès avril 2017.

* Hapag-Lloyd, Yang Ming, Hanjin, "K" Line, Mol et NYK

Vincent Calabrèse

Jeudi 21 Juillet 2016



Lu 959 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse