L'ancien aéroport d'Athènes cédé à Lamda


La société grecque Lamda Development, soutenue par le groupe multinational Global Investment, a emporté l'appel d'offres pour la reprise de l'ancien aéroport d'Athènes, privatisation-clé pour la Grèce.


Le site d'Hellinikon, privatisation-clé, a été cédé pour 915 millions d'euros © Dimand
Le site d'Hellinikon, privatisation-clé, a été cédé pour 915 millions d'euros © Dimand
L'ancien aéroport d'Athènes a été cédé pour 915 millions d'euros à Lamda Development, a indiqué lundi 31 mars l'Agence étatique de privatisation (Hradf). Le groupe emporte le site d'Hellinikon, qui comprend des sites abandonnés des jeux Olympiques d'Athènes de 2004, une zone côtière de 3,5 km de long, une marina, et était en vente depuis décembre 2011. Cette cession constitue l'aboutissement d'un dossier qui a piétiné durant des mois alors qu'il était considéré comme une étape déterminante dans la longue liste des privatisations à mener par la Grèce.
Lamda Development, soutenue par le groupe chinois Fosun et une société d'Abou Dhabi, est restée seule en lice après la première phase de l'appel d'offres lancé il y a un an. Deux autres sociétés avaient exprimé leur intérêt : la britannique London and Regional Properties et l'israélienne Elbit Cochin Ltd. Lamda est la propriété du milliardaire grec Spiros Latsis dont le groupe du même nom opère notamment dans les domaines de la banque, de la construction, du pétrole. Après une première offre jugée trop faible par l'Agence de privatisation, le consortium avait revu sa proposition en hausse de 25 %. De nombreuses voix au sein de l'opposition politique à la coalition du gouvernement conservateur-socialistes se sont élevées récemment pour dénoncer le "bradage" d'un bien public où sont installées plusieurs associations et une clinique bénévole.

Création de 10.000 emplois

D'une étendue de 620 hectares, le site d'Hellinikon est aussi grand que Central Park à New York et passe pour le plus important projet de développement immobilier de la région méditerranéenne. Le directeur général de Lamda, Odysseus Athanassiou, a prédit la création de 10.000 emplois pour transformer cet espace situé au sud de la capitale, face à la mer, en centre commercial, centre d'affaire, résidences, installations sportives au milieu de vastes espaces verts.
L'exploitation de ces infrastructures permet d'envisager à terme la création de 50.000 emplois, a encore avancé Odysseus Athanassiou. Le taux de chômage en Grèce, le plus haut d'Europe après six ans de récession, frôle les 28 %. Une étude du think tank patronal IOBE table sur un gain pouvant aller jusqu'à 1,5 point de PIB et 35 000 emplois sur la période 2014-2025. Le projet de Lamda devrait nécessiter l'investissement d'au moins 7 milliards d'euros, ce qui justifie, selon plusieurs sources, le niveau modérée de l'offre. À titre de comparaison, la Grèce a vendu fin 2013 pour 400 millions d'euros un luxueux complexe hôtelier en bordure de mer près d'Athènes 50 fois moins vaste que l'ancien aéroport.
La Grèce s'est engagée auprès de ses bailleurs de fonds, l'Union européenne et le Fonds monétaire international, à un vaste programme de privatisations de 9,5 milliards d'euros d'ici à 2016, dont 3,5 milliards doivent être engrangés en 2014. Mais l'avancement de ce programme a pris un retard important. Les opérations importantes réalisées pour l'instant se limitent à des cessions de parts publiques de l'organisme de paris sportifs Opap, de la société de télécoms OTE et du distributeur de gaz grec DESFA. Outre des dizaines de bâtiments publics, les procédures sont en cours pour la vente des autoroutes, de l'opérateur de transports ferroviaires, des ports, dont celui du Pirée, aéroports régionaux, compagnies d'eau, de gaz, d'électricité. Le montant des privatisations achevées dans les prochains mois aura un impact sur les besoins en financement de la Grèce à l'issue du second plan d'aide international, qui s'achève cet été, alors que le pays souhaiterait s'affranchir d'un troisième programme d'assistance.

AFP

Mardi 1 Avril 2014



Lu 232 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 15:12 Fort rebond du fret aérien mondial en octobre


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse