L'annonce du "péage de transit" soulève la colère des professionnels



Les transporteurs routiers disent ne pas être dupes devant la réduction du périmètre de la taxe © Vincent Calabrèse
Les transporteurs routiers disent ne pas être dupes devant la réduction du périmètre de la taxe © Vincent Calabrèse

Réaction
Péage poids lourds

FNTR : réunion pour déterminer les actions à mener

La Fédération nationale du transport routier (FNTR) a annoncé la tenue, le 10 juillet, d'une "session extraordinaire" pour décider des "éventuelles actions à mener" après l'adoption d'un amendement gouvernemental remplaçant l'Écotaxe par un péage de transit pour les poids lourds. Cet amendement a été adopté le 25 juin par l'Assemblée nationale. Le nouveau dispositif entrera en vigueur au 1er janvier 2015. Il concernera les camions de plus de 3,5 tonnes circulant sur un réseau de près de 4.000 kilomètres de routes nationales et locales très fréquentées par les poids lourds.
La FNTR juge que cette annonce est "lourde de conséquences pour le transport routier français". Son président, Jean-Christophe Pic, a donc pris la décision de "convoquer une session extraordinaire rassemblant les présidents des syndicats régionaux et départementaux du réseau FNTR", explique l'organisation. "La décision de maintenir l'Écotaxe est un choc et une épreuve supplémentaire pour les entreprises de transport routier. Elle s'ajoute, en effet, à une longue liste de nouvelles contraintes fiscales et règlementaires. Notre secteur est à bout !", commente Jean-Christophe Pic.
Du côté de l'OTRE, les réactions ne se sont pas fait attendre non plus. L'organisation estime que le texte est "une version édulcorée de l'Écotaxe et qu'elle ne modifie en rien la détermination des transporteurs routiers". Elle juge que "la réduction du réseau taxable à 4.000 km, loin d'être la volonté de ne taxer que le seul transit national, est le cheval de Troie pour revenir rapidement à la dimension des 16.000 km de réseau taxable initiale". L'OTRE accuse de la ministre de l'Écologie d'oublier de mentionner que dans les 560 M EUR qu'elle espère, il y a la rémunération d'Écomouv. À ses yeux, l'Afift ne bénéficiera donc donc jamais des 560 M EUR en 2015.
L'organisation appelle au "boycott de l'enregistrement des véhicules auprès d'Écomouv et le renvoi des badges par les entreprises qui avaient anticipé le dispositif de l'Écotaxe".
Le nouveau dispositif devrait rapporter à l'État 500 millions d'euros par an, a estimé le ministre des Finances Michel Sapin. L'Écotaxe, elle, devait porter sur 15.000 kilomètres de routes et rapporter près du double pour financer les infrastructures de transport.


AFP avec Vincent Calabrèse

Vendredi 27 Juin 2014



Lu 897 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse