L'armateur taïwanais Wan-Haï reste fidèle au marché intra-asiatique


Selon le directeur de Wan Hai Lines, Randy Chen, le marché intra-asiatique est toujours en croissance et ne lui a pas imposé de sombrer dans les pièges du gigantisme et celui des alliances car, pour l'heure, il ne fait pas partie des armateurs qui déplorent le taux d'inoccupation de la flotte le plus élevé.


Randy Chen, directeur de Wan Hai Lines © V.J.C.
Randy Chen, directeur de Wan Hai Lines © V.J.C.
Wan Hai Lines, qui célébrera son quarante anniversaire en 2016, n'est pas un armateur mégalomane. Il aurait pu être tenté, comme nombre des ses confrères nés à la même époque, de franchir le Rubicon du marché de l'intra-Asie. À entendre Randy Chen, le directeur de l'amateur taïwanais, qui s'exprimait la semaine dernière à Hong Kong en marge de l'Asian Logistics & Maritime Conference (ALMC), "ce secteur continue d'être en croissance". Il estime que la région, bien que très concurrentielle, demeure attractive pour les armateurs régionaux puisqu'elle génère actuellement la même progression des volumes que par le passé et que les taux de fret ne connaissent pas l'érosion à laquelle on assiste sur le trade Europe-Asie ou sur le transpacifique. Et Randy Chen d'entrer dans le détail : "Le marché intra-Asie est porté par la Chine mais aussi par les pays du Sud-Est asiatique, tels que le Vietnam".

"Nous sommes de ceux qui comptent le moins de navires inoccupés"


Selon le conseiller du président de la compagnie taïwanaise, Po-Ting Chen, "ce trade présente l'avantage d'être bi-directionnel", à savoir de générer des volumes équilibrés.

Ne pas sombrer dans le piège du gigantisme et des alliances

Contrairement aux grands marchés Asie-Europe ou au transpacifique, l'intra-Asie n'a pas nécessité, à ses yeux, de faire construire des navires géants. Le directeur de Wan Hai Lines souligne qu'il s'en tient pour l'heure à des porte-conteneurs de 2.000 à 4.000 EVP. "Nous ne prévoyons pas de faire construire de grands navires", souligne-t-il, réaffirmant que sa compagnie fait partie de celles qui comptabilisent actuellement le moins de navires inoccupés. Et d'ajouter : "Il ne faut confondre capacités en suspension et capacités à l'arrêt".
Interrogé sur le phénomène d'ouverture vers l'Afrique que connaissent les ports asiatiques, Randy Chen est formel : "Il s'agit d'un petit marché dont la croissance s'annonce faible. Le risque pour les armateurs est qu'on ne puisse pas en dégager de profits". Wan Hai Lines, 21e armateur mondial avec une capacité de 165.386 EVP et une flotte de 71 navires, reste donc ancré sur le "trade" intra-Asie et ne cède pas à la tentation d'aller chercher plus loin des volumes dont il ferait la conquête pour des revenus insuffisants. Rester sur le secteur lui évite en outre de devoir rentrer dans le système des alliances.
Le directeur de la compagnie taïwanaise demeure convaincu qu'il ne faut pas lâcher la proie pour l'ombre. Il est persuadé que, lorsqu'on est armateur, "Il vaut mieux conserver les affaires lucratives et éloigner les mauvaises affaires de son chemin".

Vincent Calabrèse

Vendredi 15 Novembre 2013



Lu 286 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse