L'association Saône-Rhin-Europe prête pour le débat


L’association en faveur de Saône-Rhin prépare ses argumentaires pour le débat public de 2013 qu’elle espère égalitaire avec le projet concurrent Saône-Moselle.


© VNF
© VNF
Il faudra attendre le second semestre 2013 pour que s’organise le débat public sur l’opportunité d’une liaison Saône-Moselle/Saône-Rhin, tel que le Grenelle de l'environnement le prévoit.
Ce report de plus d’un an n’indispose pas outre mesure l’association Saône-Rhin-Europe qui milite avec constance pour la liaison entre les deux cours d’eau inscrits dans son intitulé. «Cela nous laisse le temps de nous y préparer», a commenté le président de l'association, Pascal Viret, lors de la dernière assemblée générale annuelle.

«Jusqu'à 15 Mt pour Saône-Moselle et 19 Mt pour Saône-Rhin»



Le délai supplémentaire doit permettre à Saône-Rhin de rattraper son retard «technique» face au projet Saône-Moselle. Son étude technico-environnementale est en cours. De plus, une étude socio-économique réactualisée a été enclenchée à l’été. Elle est commune aux deux projets, ce qui n’a pas été le cas des travaux précédents. Elle doit rendre ses conclusions de trafic fin 2012. Les deux études distinctes aujourd’hui disponibles estimaient le potentiel respectif entre 4 et 15 millions de tonnes annuelles pour Saône-Moselle, entre 11 et 19 millions pour Saône-Rhin.

Mobilisation lorraine

L’autre longueur d’avance à rattraper est plus compliquée et subjective. Elle touche à l’impression d’une hiérarchie en faveur de Saône-Moselle résultat d’une mobilisation lorraine bien plus forte. Persuadé de la meilleure pertinence du projet qu’elle défend, Saône-Rhin-Europe réclame donc un «débat honnête, transparent, clair». Et surtout une «égalité de traitement» entre les deux projets. Elle n’est pas complètement consacrée par l’article de loi du Grenelle, mais dans le document de VNF de préparation du débat, oui.
À ce débat, Saône-Rhin-Europe entend prendre sa part «pleine et entière». Avec l’espoir d’objectiver le dossier. Sa discussion, hasard du calendrier, le même jour au Conseil régional de Franche-Comté, a montré qu’il restait jalonné de visions réductrices figées dans le souvenir – la hantise, pour ses opposants – du défunt projet de «grand canal» Rhin-Rhône.
Avec le soutien de la CCI de Franche-Comté, l’association a également déploré l’abandon d’emblée de l’hypothèse d’un tracé passant par la vallée du Doubs. Une telle perspective ne manquerait certes pas de provoquer une levée de boucliers des écologistes. Mais «il est difficilement compréhensible de l’exclure du champ du possible avant même le débat public», souligne la motion de la CCI lue à l’AG.

Christian Robischon

Mercredi 16 Novembre 2011





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse