L'attitude de l'Opep renforce l'incertitude sur le marché du pétrole


La détermination des puissantes monarchies du Golfe à neutraliser les producteurs non-conventionnels de pétrole, notamment de schiste, renforce les incertitudes qui planent sur l'avenir du marché pétrolier, selon des responsables et des analystes.


La bataille fait rage entre les pays de l'Opep et les nouveaux producteurs de pétrole non-conventionnel © Franck André
La bataille fait rage entre les pays de l'Opep et les nouveaux producteurs de pétrole non-conventionnel © Franck André
Personne ne peut prédire l'avenir, a averti le ministre saoudien du Pétrole, Ali al-Nouaïmi, dont le pays pompe le tiers des 30 millions de barils par jour (mb/j) de l'Organisation des pays producteur de pétrole (Opep). "Nous devons attendre et voir" si l'extraction du pétrole de schiste "peut continuer" après l'effondrement des cours.
Selon la directrice exécutive de l'Agence internationale de l'Energie (AIE), Maria van der Hoeven, l'évolution du marché au cours des douze à dix-huit prochains mois sera déterminante pour juger de l'avenir des producteurs de pétrole de schiste et de sable bitumineux, coûteux à extraire. Ces derniers, comme les États-Unis et le Canada, devraient connaître des problèmes d'investissements à cause de la baisse des recettes pétrolières. Selon des analystes, la limite se situe à 70 dollars le baril pour ces producteurs.

"Les pays de l'Opep veulent préserver leurs parts de marché"


Or le prix du baril est tombé à 60 dollars, contre 115 en juin, une dégringolade qui s'est accentuée après la décision de l'Opep fin novembre, qui pompe le tiers du pétrole mondial, de ne pas réduire sa production. L'Arabie saoudite et ses partenaires du Golfe ont ainsi dérogé à une politique de trente ans consistant à réguler les cours en réduisant ou en augmentant leur production. Leur objectif est désormais de préserver leurs parts de marché au détriment des pays non membres, comme la Russie, et des producteurs non-conventionnels de pétrole.

Changement dans les flux pétroliers

L'effondrement des cours du brut est en bonne partie lié à un changement fondamental sur le marché mondial de l'énergie. D'un côté, les prix élevés du pétrole ont poussé des pays à se tourner vers des sources d'énergie plus efficaces ou renouvelables et de l'autre, les progrès technologiques favorisaient un boom du pétrole de schiste. Au fur et à mesure que leur production de pétrole de schiste augmentait, les États-Unis ont réduit ou cessé leurs importations pétrolières d'Afrique de l'Ouest, du Moyen-Orient et d'Amérique latine, poussant ces régions à entrer en compétition pour conquérir les marchés asiatiques. "Cela a créé un changement dans les flux pétroliers" internationaux, estime le directeur de l'Institut Osford pour les études énergétiques, Bassam Fattouh.
Mais, selon lui, la surabondance actuelle de l'offre et la faiblesse globale de la demande, causée par la fragilité de l'économie mondiale, vont générer une augmentation des stocks en 2015 et donc de nouvelles pressions à la baisse sur les prix.
D'autant qu'avec le retour possible de l'Iran sur le marché, l'augmentation prévue de la production irakienne et la hausse toujours envisageable de la production libyenne, ce sont quelque 3 mb/j supplémentaires qui pourraient être mis sur le marché.

Omar Hassan Abdulla

Mardi 23 Décembre 2014



Lu 96 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse