L'avenir de Novatrans devrait être décidé le 9 mai



© Novatrans
© Novatrans
Le conseil d'administration de Novatrans, société spécialisée dans le transport combiné rail-route, devrait se prononcer le 9 mai sur l'avenir de cette filiale de la SNCF déficitaire, selon des sources syndicales. Trois scénarios sont envisagés : la recapitalisation (à hauteur de plus de 50 millions d'euros) avant fin 2012 - mais qui pourrait se heurter au veto de Bruxelles -, un repreneur extérieur ou la liquidation. Depuis l'évocation de ces hypothèses en conseil d'administration en janvier, peu de détails ont filtré car il s'agit de "ne pas faire de vague avant les élections", estime Patrice Clos, secrétaire général de la fédération Transports FO, syndicat majoritaire chez Novatrans (260 salariés).
"Il y a un marché pour le combiné, mais le problème c'est qu'il n'y a pas assez de sillons et pas suffisamment de volonté politique", assure-t-il, soulignant que le combiné continental peut revenir moins cher que la route à partir d'un certain nombre de kilomètres et que son coût environnemental est moindre. "La priorité a été donnée au transport voyageurs et, malgré les promesses du Grenelle de l'environnement, il n'y a pas eu suffisamment d'investissements dans le fret", déplore-t-il. Sur son site, Sud Novatrans s'interroge sur le risque d'un nouveau plan social. "Dès qu'il y a baisse d'activité, comme c'est une variable d'ajustement du trafic, l'entreprise prend la crise de plein fouet", indique pour sa part une source proche du dossier qui craint une liquidation à terme.
Novatrans est composé d'une douzaine de terminaux en France où les camions de transporteurs sont accueillis et leurs semi-remorques ou conteneurs chargés sur des trains. Entre 2000 et 2010, les activités du transport combiné ont diminué de moitié, et la route capte aujourd'hui environ 89 % des marchandises transportées en France. L'objectif du Grenelle est d'atteindre 25 % de fret "non routier" d'ici 2022. Selon un document de travail interne, depuis sa prise de contrôle de Novatrans fin 2009, la SNCF a apporté 28,8 millions d'euros de capitaux. Le déficit cumulé fin 2011 s'élevait à 67 millions, avec des capitaux propres dans le rouge (près de - 22.000 euros) fin 2011.

AFP

Vendredi 20 Avril 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse